Développement de la thrombinographie à l’hôpital

Un programme de recherche sur la thématique « nouvelles approches antithrombotiques » est développé au CHU de Nancy depuis 2000. Il vise à mettre au point les moyens d'analyse (dite méthode de thrombinographie notamment) pour permettre de diagnostiquer un sang hypo ou hypercoagulant. L'objectif étant de pouvoir à terme anticiper les risques de thromboses.

Un programme de recherche sur la thématique « nouvelles approches antithrombotiques » est développé au CHU de Nancy depuis 2000. Il vise à mettre au point les moyens d’analyse (dite méthode de thrombinographie notamment) pour permettre de diagnostiquer un sang hypo ou hypercoagulant. L’objectif étant de pouvoir à terme anticiper les risques de thromboses.

Ces travaux de recherches sont menés en collaboration avec l’université de Maastricht (Pays-Bas). En janvier 2003, l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) accordait son label à l’équipe de recherche. Depuis, la thrombinographie est développée au CHU de Nancy essentiellement dans le cadre de différents protocoles de recherche cliniques en rapport avec la thrombose dans le but de pouvoir l’utiliser un jour comme outil d’aide au diagnostic et à la prise en charge des patients.

Le service d’hématologie biologique du CHU de Nancy, localisé à la fois sur les sites de Brabois et de Central, est subdivisé en divers secteurs d’analyses de biologie médicale : cytologie (analyse morphologique des cellules), cytométrie (immuno-phénotypage des cellules), exploration fonctionnelle des cellules du sang, hémostase (processus de coagulation).

Sur le site de Brabois, le service d’Hématologie biologique comporte un secteur de consultations d’Hémostase et de prise en charge de patients au sein du Centre Régional de Traitement de l’Hémophilie (CRTH). Le service d’Hématologie biologique répond 24h/24 et 7 jours sur 7 aux besoins d’analyses hospitalières urgentes ou non et participe également à des programmes pointus de recherche sur le sang.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.