Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Développement durable : l'hôpital nettoyé... à l’eau !

CHU Nantes - lundi 02 décembre 2013. 3437 vu(s)

Stéphane Baudoux dévoile l’intérieur de la machine fabriquée par une société française, Cleanea.

Stéphane Baudoux dévoile l’intérieur de la machine fabriquée par une société française - Photo CHU de Nantes.

De l'eau, du sel, la fée électricité et ... Voilà créés deux produits : un nettoyant et un désinfectant.  Une révolution ans le nettoyage des locaux avec à la clé des économies et une simplicité d'utilisation. 

Grâce au nouvel équipement de l’hôtel-Dieu (CHU de Nantes), les produits d'entretien sont désormais fabriqués maison. Une machine de la taille d'un gros réfrigérateur se charge de transformer de l'eau préalablement adoucie en un désinfectant et un détergent qui font tout.

De la magie ? Oui, celle de l'électricité.  La structure moléculaire de l'eau salée est en effet transformée par électrolyse en acide hypochloreux et lessive de soude. Inodores, non moussant et redoutablement efficaces, ces produits n'ont que des avantages: leur coût est modique (1,5 c. le litre au lieu de 3 pour les produits qu'ils remplacent) ; ils ne nécessitent pas de dilution, ni de rinçage; ils ne laissent pas de traces, ni de calcaire, ne polluent pas; ils ne dégagent pas d'émanations, on peut les utiliser à mains nues sans danger pour la peau.

« Leur utilisation représente de surcroît une considérable économie d'eau, puisqu'ils sont prêts à l'emploi, tandis que les produits actuels sont prévus pour être dilués dans huit litres d'eau, quelle que soit la quantité réellement nécessaire», précise Stéphane Baudoux, responsable processus entretien des locaux. C'est ce chimiste, spécialiste des produits d'entretien, qui est à l'origine de l'investissement innovant réalisé par le CHU: « J'ai découvert ce procédé dans une revue spécialisée. Il est encore peu connu et peu utilisé, nous faisons partie des pionniers. Selon mes calculs, l'investissement de 21 000 euros sera amorti en quatre ans, et la machine est prévue pour en durer au moins dix. »

Bémol : les produits finis craignent les vibrations du transport routier et doivent donc être utilisés sur place. Et il faudrait plusieurs machines pour approvisionner l'ensemble des sites. Mais le test en cours à l’hôtel-Dieu, approuvé par une grande majorité d'utilisateurs, pourrait préfigurer une utilisation élargie à toutes les taches de nettoyage dans le futur hôpital.

 

 


Catégorie : CHU Nantes, Développement durable, Nous suivre, Article 8

Pour plus d’information : CHU Nantes


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 31 mai : journée mondiale sans tabac
  • 31 mai : journée mondiale de lutte contre le tabac
  • 5 juin - 14 juin : semaine Fraîch attitude
  • 5 juin : journée mondiale de l'environnement / journée Nationale de l'Air
  • 9 juin : journée mondiale de l'hémochromatose
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  30-05-2020