Devenir un professionnel de santé : les 13 cursus proposés par le CHU Amiens-Picardie

De l'aide-soignant au cadre de santé en passant par l'ergothérapeute, les Centres de formation accueillent chaque année 1 300 étudiants dans l'une des 13 formations paramédicales initiales (9), spécialisées (4) et continues proposées par le CHU Amiens-Picardie. Fleuron du campus amiénois, SimUSanté® est un centre ultra moderne de pédagogie active et simulation

De l’aide-soignant au cadre de santé en passant par l’ergothérapeute, les Centres de formation accueillent chaque année 1 300 étudiants dans l’une des 13 formations paramédicales initiales (9), spécialisées (4) et continues proposées par le CHU Amiens-Picardie. Fleuron du campus amiénois, SimUSanté® est un centre ultra moderne de pédagogie active et simulation en Santé où l’apprenant, immergé dans des ambiances professionnelles et de soin reconstruites "à l’identique" tels que la chambre à domicile ou le  bloc opératoire… est confronté à des situations presque réelles. Seule différence, les patients sont des mannequins équipés de simulateurs et les protocoles de soins sont scénarisés en jeux de rôles.
Des formations initiales pour toutes les capacités
Sans condition de diplôme

• Aide-soignant à l’IFAS – Institut de Formation d’Aides-Soignants (site sud)
• Auxiliaire de puériculture, à l’IFAP – Institut de Formation d’Auxiliaires de Puériculture (site sud)
• Ambulancier à l’IFA – Institut de Formation d’Ambulanciers (site Nord)
Après le BAC
• Infirmier, à l’IFSI – Institut de Formation en Soins Infirmiers (site sud). Portes-ouvertes le mercredi 24 février.
• Manipulateur d’électroradiologie médicale, à l’IFMEM – Institut de Formation de Manipulateurs d’Électroradiologie Médicale (site sud- Bâtiment Simusanté). Portes ouvertes le 2 mars.
• Technicien de laboratoire médical à l’IFTLM – Institut de Formation de Techniciens de Laboratoire Médical (Site Nord)
• Ergothérapeute à l’Institut de formation en Ergothérapie qui ouvrira ses portes à la rentrée de septembre 2016, et son concours d’entrée au printemps.
Après la PACES (première année commune des etudes de santé) ou une 1ère année de STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives)
• Sage-femme à l’École de Sages-femmes Michel Vitse (Faculté de médecine, rue des Louvels à Amiens)
• Masseur-kinésithérapeute à l’IFMK – Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (site sud)
Et des spécialisations : infirmières anesthésistes, infirmières de bloc opératoire, puéricultrices), formation de cadres de santé et formation continue.
SimUSanté®
Espace polyvalent de simulation en santé, le Centre de Pédagogie Active et Simulation en Santé délivre sur ses 3 600 m² un enseignement à l’ensemble des acteurs en santé : professionnels en exercice ou étudiants, médicaux ou non médicaux, ainsi qu’aux patients et à leur entourage. Les méthodes de simulation génèrent des ressentis en situation dont l’authenticité assurent la transférabilité des connaissances. Et leur caractère ludique est favorable à l’apprentissage.
Le Centre de Pédagogie Active et Simulation en Santé sera inauguré en Février 2016

Plus d’information sur http://www.chu-amiens.fr/etudiants/

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’obésité

Elle concerne 17% des adultes en France, a des origines multiples et peut entraîner de nombreuses complications – cardiovasculaires, hépatiques, rénales, respiratoires, dermatologiques, cancers, diabète – : cette maladie, c’est l’obésité. Alors que la journée mondiale le l’obésité a eu lieu le le 4 mars, la rédaction a souhaité lui consacrer un dossier.

CHU de la Réunion, se préparer au cyclone

Au cours de la nuit du 20 au 21 février dernier, l’île de la Réunion a évité le choc qu’aurait pu causer le cyclone baptisé Freddy, finalement passé à environ 190 km de ses côtes. Face à l’alerte orange, le CHU de la Réunion a lancé son plan cyclone pour anticiper les conséquences d’une potentielle catastrophe. Retour sur les mesures mises en place.

MARADJA, une décennie à accompagner les jeunes atteints de cancers

En France, environ neuf cent adolescents (15-18 ans) et mille quatre cent jeunes adultes (18-25 ans) sont touchés chaque année par le cancer. Au CHU de Bordeaux, un lieu particulier leur est destiné, MARADJA (Maison Aquitaine Ressources pour Adolescents et Jeunes Adultes), qui fête ses dix ans. Nous y avons rencontré Lucile Auguin, traitée à vingt-trois ans pour une leucémie aiguë.

Lactarium Raymond Fourcade, la page se tourne à Bordeaux

Le 5 décembre dernier, sur le site de l’hôpital Haut-Lévêque (Pessac), était posée la première pierre du futur Lactarium Raymond Fourcade. Le projet qui sera livré l’an prochain, 1200 m2 de bâti neuf doté d’équipements dernier cri, doit venir “conforter la place du CHU de Bordeaux comme le plus important lactarium au niveau national” ; et prendre le relais de l’actuel site de production basé à Marmande (Lot-et-Garonne), en fonctionnement depuis près d’un demi-siècle et que le CHU avait acquis en 2012.