DHU-FHU : recherche coordonnée porteuse de progrès médical et de dynamique économique

HUGO, le groupement de coopération sanitaire « Hôpitaux Universitaires du Grand Ouest » vient de publier une cartographie des 48 DHU-FHU ayant satisfait aux exigeants critères de labellisation définis par les CHU, les Universités et AVIESAN. En donnant plus de lisibilité aux équipes les plus porteuses de progrès médical, HUGO fait œuvre utile de pédagogie, dans ce travail conduit à la demande de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU. Cette initiative contribue à lever une partie du voile de la complexité qui recouvre le monde de la recherche publique en santé. Explications de Cécile Jaglin-Grimonprez, Déléguée générale GCS HUGO.
HUGO, le groupement de coopération sanitaire « Hôpitaux Universitaires du Grand Ouest » vient de publier une cartographie des 48 DHU-FHU ayant satisfait aux exigeants critères de labellisation définis par les CHU, les Universités et AVIESAN. En donnant plus de lisibilité aux équipes les plus porteuses de progrès médical, HUGO fait œuvre utile de pédagogie, dans ce travail conduit à la demande de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU. Cette initiative contribue à lever une partie du voile de la complexité qui recouvre le monde de la recherche publique en santé. Explications de Cécile Jaglin-Grimonprez, Déléguée générale GCS HUGO.
DHU-FHU, ces « départements » ou « fédérations » hospitalo-universitaires réunissent les services d’un ou de plusieurs CHU d’une même région ou d’une interrégion autour de 13 thématiques d’excellence. Pour mériter cette distinction, les équipes ont dû franchir toutes les étapes d’un parcours du combattant d’une durée moyenne de 2 ans. Elles se sont organisées pour répondre à un appel à un projet transversal couvrant les soins, l’enseignement, la recherche fondamentale et clinique et le transfert d’innovations. Elle se sont soumises à l’évaluation d’un jury international et seules ont été admises celles qui ont obtenu la meilleure note, un A+. Cette sélection draconienne a été élaborée sur la base de recommandations proposées par le Comité National de Coordination de la Recherche (CNCR), dans les suites du rapport de la commission Marescaux sur l’avenir des CHU (2009), qui proposait la mise en place de ces DHU. Elle permet de ne retenir que les projets les plus structurants et prometteurs en termes de progrès médical et de transfert des résultats de la recherche vers les soins. 
48 DHU-FHU (18 DHU dont 17 à Paris et 1 à Nantes et 30 FHU) ont satisfait aux exigences de cette sélection
                
Déclinaison opérationnelle du rapport Marescaux, les 18 DHU et 30 FHU engagent les spécialistes de 21 CHU dans une dynamique d’émulation de portée internationale. 38 sont issus de partenariats inter équipes au sein d’un site universitaire principalement pour Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Toulouse, Paris, 10 de coopérations inter CHU à Angers, Amiens, Brest, Besançon, Caen, Dijon, Limoges, Nancy, Poitiers, Rouen, Tours ou Strasbourg. Pour la Normandie par exemple, les CHU de Rouen et de Caen se sont associés au CLCC de Caen afin d’atteindre une taille critique suffisante. Toutes ces organisations s’appuient sur les unités labellisées INSERM ou CNRS.
13 thématiques sont identifiées
Les sujets sur lesquels ces DHU-FHU travaillent peuvent être regroupés en 13 familles :
Risque cardio-vasculaire – métabolisme – appareil digestif : 11 
Neurosciences, neurologie, psychiatrie : 9 
Inflammation, infectiologie, biothérapies : 7 
Cancer :  4 
Vieillissement – médecine personnalisée : 4 
Grossesse – fœtus – nouveaux nés : 3 
Immunologie – virologie : 3 
Génétique, génomique : 2 
Greffes : 1 
Technologies pour la santé : 1 
Chirurgie : 1 
Vision – handicap : 1 
Douleur chronique : 1 
« Cette répartition montre que les équipes de recherche se concentrent aujourd’hui davantage sur des thématiques biologiques et sur l’explication des phénomènes physiologiques, en amont des thématiques pratiques et cliniques. Ainsi, une seule FHU est classée sous le thème chirurgie, même si plusieurs impliquent des chirurgiens et ont vocation à avoir un impact réel sur les pratiques chirurgicales. » commente Cécile Jaglin-Grimonprez.
L’apport de la labellisation DHU-FHU
Une fois constituées les DHU-FHU peuvent soumissionner aux PHRC et aux appels à projets que l’Agence nationale de la recherche leur a dédiés dans le cadre d’une enveloppe de 200M€ sur 5 ans. Cet appel sélectionne des projets de recherche innovants dans le domaine de la santé, avec un fort potentiel de transfert rapide vers la pratique des soins et la production industrielle. Ils doivent soutenir la dynamique économique, puisqu’une entreprise privée doit faire partie du consortium.
Et pour l’avenir
Les DHU-FHU sont constitués pour une durée de 4 à 5 ans au terme des quels une évaluation est conduite par le Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur. Les DHU-FHU seront appréciés en fonction de leur caractère transformant et de la capacité d’essaimage de leurs équipes : publications, brevets, partenariats avec l’industrie, création d’entreprises …
La recherche française à rayonnement mondial est aussi portée par les Instituts Hospitalo-Universitaires IHU, les 6 campus hospitalo-universitaires  (2011) 
Marie-Georges Fayn

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.