Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Diabète : 1ère utilisation d'un pancréas artificiel autonome dans la vie courante

CHU Montpellier - vendredi 28 octobre 2011. 33902 vu(s)

Le pancréas artificiel autonome : une histoire d’équipe. De gauche à droite Jérôme Place (ingénieur Université Montpellier 1), Dr Marc Breton (professeur attaché de l'Université de Virginie), Patrick Mas (le patient), Pr Eric Renard (coordonateur du département d'endocrinologie-diabetologie-nutrition du CHRU de Montpellier) et Dr Anne Farret (médecin de recherche attaché au CHRU).

Les 25 et 26 octobre 2011 marquent d'une pierre blanche l'histoire du traitement du diabète insulinodépendant. Pour la première fois, un malade montpelliérain, dont la vie dépend de l’apport permanent d’insuline, s'est rendu le soir au restaurant, a dormi une nuit à l’hôtel, et passé une matinée sans avoir besoin de se piquer le doigt une dizaine de fois pour contrôler sa glycémie (sucre dans le sang). S'il a pu oublier son traitement par l’insuline c'est parce que celui-ci était automatiquement géré depuis un téléphone portable par un pancréas artificiel miniaturisé autonome portable.
Durant toute cette période, son taux de glycémie  a été automatiquement maintenu à un niveau très proche de la normale, sans intervention de sa part. Une avancée thérapeutique réalisée dans le cadre d’un consortium de recherche international réunissant l’équipe d’Endocrinologie-Diabète du CHRU de Montpellier dirigée par les professeurs Eric Renard et Jacques Bringer, les Universités de Padoue et de Pavie (Italie), et les Universités de Virginie à Charlottesville et de Californie à Santa Barbara (USA)

L’insouciance retrouvée de Patrick Mas (52 ans)
Diabétique de type 1 (soit insulinodépendant), ce marathonien qui s'est mis au sport "grâce ou à cause du diabète" a expliqué ses motivations « Ce qui m'anime c'est de pouvoir me dire que dans 10 ans tous les diabétiques insulinodépendants pourront bénéficier d’un pancréas artificiel autonome. Pour arriver à ce résultat il faut bien que quelqu’un teste ce matériel. Alors oui ça vaut le coup !".  Et son enthousiasme est communicatif  " Rendez vous compte, j'ai dormi une nuit entière sans penser à ma glycémie. Avec ce nouveau type d'appareil on peut retrouver un peu d'insouciance et l'insouciance n'est pas compatible avec le diabète. »

Le dispositif comprend une pompe à insuline portable, un appareil de mesure continue du glucose sous la peau et un module informatique de contrôle installé dans un téléphone portable. La mesure du glucose automatisée est transmise en permanence au module de contrôle qui ordonne la quantité d’insuline que doit administrer la pompe pour maintenir la glycémie dans une fourchette proche de la normalité. Lors de cette expérimentation,  le malade a été formé à l'utilisation de ce système pendant une journée au Centre d’Investigation Clinique INSERM 1001 du CHRU de Montpellier. Le patient a pu ensuite l'utiliser de façon autonome en dehors de l’hôpital. Grâce à un système de surveillance à distance, le bon fonctionnement du pancréas artificiel pouvait être vérifié à tout moment par l’équipe technique et médicale.

Le CHRU promoteur d'une étude internationale
Ce patient était le premier à participer à une étude clinique promue par le CHRU de Montpellier, financée par la Juvenile Diabetes Research Foundation américaine et menée par l’International Artificial Pancreas Study Group, un consortium de recherche international réunissant l’équipe d’Endocrinologie-Diabète du CHRU de Montpellier dirigée par les professeurs Eric Renard et Jacques Bringer, les Universités de Padoue et de Pavie (Italie), et les Universités de Virginie à Charlottesville et de Californie à Santa Barbara (USA). Cette étude évalue la possibilité d’utilisation dans la vie courante d’un modèle de pancréas artificiel autonome portable.
Cette expérimentation a été réalisée en parallèle chez un malade italien à Padoue avec le même succès. Huit autres malades rejoindront cette cohorte au cours des prochaines semaines à Montpellier et à Padoue, avant d’étendre la durée d’étude dans la vie courante sur plusieurs jours puis plusieurs semaines si les premiers succès sont confirmés.

La réaction spontanée d’Aaron Kowalski, Vice-Président Assistant de la branche Therapies de la Juvenile Diabetes Research Foundation, à l’annonce des résultats du premier essai montpelliérain : "Wow – this is great news! Congratulations and thank you for all of the hard work!", résume l’enthousiasme suscité par la perspective d'un changement radical de la vie des malades diabétiques traités par l’insuline. Un progrès attendu depuis quarante ans, date des premiers essais de pancréas artificiel à l’hôpital menés, entre autres, par l’équipe du professeur Jacques Mirouze à Montpellier.

Une avancée historique

Le pancréas artificiel autonome testé en octobre 2011 représente la 3ème avancée significative du traitement du diabète de type I depuis la découverte de l’insuline il y a 90 ans et la mise au point des premiers pancréas artificiels voici 40 ans.


Catégorie : CHU Montpellier, Innovation, Recherche -Etude, Diabète, Article 1

Pour plus d’information : CHU Montpellier

  • Julie DURAND,
    Secrétaire Générale, Coordinatrice du Pôle Affaires Institutionnelles et Communication .

    Centre Administratif André BENECH
    Service Communication
    191 avenue du doyen Gaston Giraud
    34295 MONTPELLIER CEDEX 5

  • Tel : 04 67 33 93 43

    Email : communication@chu-montpellier.fr

    Site : http://www.chu-montpellier.fr

    Standard : 04 67 33 67 33


Les commentaires pour cet article :


dr makani e, 19-05-12 14:55:
Mes felicitations a tout ceux qui contribuent inlassablement aux progres qui visent le bien-etre de l humanité.
A mon avis il faut encore des etudes sur des volentaires avant lancer la nouvelle.


Jea-Baptiste, 29-04-12 00:26:
Je suis diabétique insulino dépendant depuis 28 ans, au lieu d'investir des millions d'euros pour améliorer le traitement du diabète type 1 je choisirai la deuxième option qui est de investir dans la recherche pour TROUVER le REMÈDE DÉFINITIF pour le diabète T1 et pour cela il ne faut surtout pas compter ou travailler avec les laboratoires pharmaceutiques qui font du BUSINESS sur le dos des patients diabétiques, depuis 90 ans ces laboratoires mettent le paquet ( milliards de dollars, euros) sur l'amélioration des insulines et le marketing, regardez la répartition budgétaire de chaque firme pharmaceutique multinationale on trouve toujours le Marketing au premier rang des investissements ( la plus grande part du budget est mise sur le marketing) contre un pourcentage minime du chiffre d'affaire pour AMÉLIORER et non pas TROUVER le remède.!!!!!! Pour moi ces groupes pharmaceutiques sont des criminels silencieux leur devise est : BUSINESS IS BUSINESS. Ils ont leur connivence et leur propres interets. Imaginons quelqu'un qui trouvera le remède contre le diabète T1 ? Que sera la réaction de ces groupes ?? Une perte colossale mondiale des milliards de milliards de dollars/euros perdus , des licenciements, des économies avec un avantage comparatif considérable seront bloquées. Mesdames et messieurs pour trouver le remède final et définitif contre le diabète de type 1 il faut que les peuples de toutes les nations du MONDE se réunissent pour un seul projet mondial de recherche du remède et non pas améliorer le traitement parce que cela fait 90 ans qu'ils améliorent leur insulines ou leur pompes , appareils.... Et c'est toujours pareils le prix de l'insuline qui reste hyper cher pour les plus pauvres dans les autres pays sous developés et des fois es insulines sont introuvables ou les familles n'ont pas les moyens d'acheter ces insulines. Il faut une révolution mondiale basée sur l'honnêté et la raison pour se réunir mondialement pour enfin trouver le reméde et détruire complètement ces charlatans criminels voleurs


PAUL, 20-04-12 09:42:
je m appelle Paul , j ai 16 ans il y a 1 ans j ai été diagnostiqué type 1.pour soigner la maladie ,il faut continuellement penser à elle tout au long de la journée ,être stricte et carré ! et moi je suis tout le contraire.
j ai pas envie de penser à l avenir comme un hérisson.
je suis stephanois et je cri souvent "aller les verts" mais cette année c est Montpellier qui va être champion et pas seulement qu au foot.


ammar, 27-03-12 00:17:
j ai mon fils age de 7ans jamerai bien lui cet pancreas artificiel


Mégane, 11-03-12 19:32:
Je fais un tpe sur le diabète , seul problème je ne sais pas par quel moyen le pancréas envois les informations au boitier et à l'ordinateur. Pouvez vous m'aider? SVP


Richard, 26-02-12 15:53:
Un grand bravo à toute l'équipe pour ce travail remarquable,étant diabétique de type 1 depuis 37 ans ,c'est un formidable espoir de savoir qu'un jour prochain (je l'espère ) il sera possible de maitriser le diabète,merci à vous,en mon nom et en celui de toutes les personnes qui connaissent et qui vivent mon quotidien.


gilbert, 18-02-12 22:51:
bravo a l equipe de monpelier diabetique depuis 50 ans a l age de 20 ans suis sous pompe insuline depuis 1983 et avec capteur de glucose en continu depuis juin 2011 je gere beaucoup mieux les hypos et hypers mais la bonne solution est peut etre bien le pancreas artificiel de monpelier je suis pret comme depuis toujours a faire parti du protocole d essai les diabetiques vont avoir j en suis sur une solution au traitement de cette maladie bravo encore a l equipe de monpelier


gilbert, 18-02-12 16:39:
age 70 ans diabete a 20 ans sous pompe en 1983 et capteur de glucose depuis juin 2011 vu les variations glycemiques qui sont de plus en plus importantes je suis convaincu que les jeunes vont avoir une solution rapidement felitations a l equipe de monpelier et je reste toujours partant pour tester et faire avancer les traitements encore bravo


bel, 09-02-12 17:48:
bravo a tous the are no word to express how this work is more and more great.nouveel naissance pour les diabete.bon chance good luck


Philippe, 30-01-12 21:51:
Bravo... Je fais suivre ce MSG à ma fille Clara DID et aux adhérents de Diabéto-Malo et au reste du monde...Continuez de nous faire rêver et nous construirons votre avenir...


newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 20 octobre : journée Mondiale contre l'ostéoporose
  • 20 octobre : semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail
  • 22 octobre : journée mondiale bégaiement
  • 24 octobre : journée Nationale de la santé des jeunes
  • 29 octobre : journée mondiale psoriasis
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  19-10-2021