Diabète : 2 patientes conviées aux 10 ans du réseau franco-suisse

Pour fêter les 10 ans de collaboration entre 9 hôpitaux universitaires au sein du réseau franco-suisse GRAGIL (Groupe Rhin-Rhône-Alpes-Genève pour la transplantation d'Îlots de Langerhans), le CHRU de Montpellier a organisé une conférence de presse en duplex avec les Hôpitaux Universitaires de Genève, le 8 mars 2007. Deux patientes ont témoigné.

Pour fêter les 10 ans de collaboration entre 9 hôpitaux universitaires au sein du réseau franco-suisse GRAGIL (Groupe Rhin-Rhône-Alpes-Genève pour la transplantation d’Îlots de Langerhans), le CHRU de Montpellier a organisé une conférence de presse en duplex avec les Hôpitaux Universitaires de Genève, le 8 mars 2007. Deux patientes ont témoigné.

Suivie au CHRU de Montpellier, l’une d’entre elles a bénéficié, le 1er février 2006 d’une transplantation d’îlots pancréatiques isolés à Genève. Affectée d’un diabète incontrôlable malgré un traitement par pompe à insuline, la greffe lui a permis un contrôle parfait de la glycémie avec des doses minimes d’insuline en une seule injection par jour. Dans le même temps, une autre patiente ayant reçu à Genève une transplantation d’îlots de Langerhans fête ses dix ans sans insuline.

Une collaboration franco-suisse : le réseau GRAGIL
Fondé en 1997, le réseau GRAGIL (Groupe Rhin-Rhône-Alpes-Genève pour la transplantation d’Îlots de Langerhans) regroupe actuellement les Hôpitaux Universitaires de Genève et 8 Centres Hospitaliers Universitaires de l’est et du sud de la France.

Première coopération de ce type au monde, ce réseau-modèle réunit l’expertise de la difficile procédure d’isolement au sein d’une organisation permettant la distribution des îlots dans plusieurs centres de transplantation. GRAGIL offre ainsi la possibilité d’une greffe à un plus grand nombre de patients diabétiques.

Le CHRU de Montpellier, par ses équipes des Maladies Endocriniennes (Professeur Eric RENARD et Professeur Jacques BRINGER), de Néphrologie-Transplantation (Professeur Georges MOURAD), d’Imagerie Médicale et Radiologie Interventionnelle (Professeur Patrice TAOUREL et Professeur Benoît GALLIX) et de Chirurgie Viscérale (Professeur Frédéric BORIE et Professeur Bertrand MILLAT), participe au réseau GRAGIL depuis 2003.

La transplantation d’îlots de Langerhans
Les îlots de Langerhans sont les cellules du pancréas qui produisent l’hormone insuline. La transplantation d’îlots de Langerhans est une forme de thérapie cellulaire s’adressant à des patients souffrant de formes graves de diabète de type 1 (insulinodépendant).

L’équipe du «Laboratoire d’Isolement et de Transplantation Cellulaire», dirigée par le Dr Thierry BERNEY, au sein des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), pratique l’isolement et la transplantation des îlots pancréatiques depuis 1990.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.