Diabète : attention aux étiquettes !

Déchiffrer les étiquettes présentes sur les produits alimentaires, combattre les idées reçues, décrypter le jargon technique… La journée mondiale du diabète est l'occasion de revoir les fondamentaux de la communication alimentaire. Les équipes soignantes et les diététiciennes du CHRU de Tours convient le public à une séance d'éducation thérapeutique pour apprendre à adopter une alimentation équilibrée. Rendez-vous le 12 novembre 2009 au stand d'information ouvert dans le hall de l'Hôpital Bretonneau.

Déchiffrer les étiquettes présentes sur les produits alimentaires, combattre les idées reçues, décrypter le jargon technique… La journée mondiale du diabète est l’occasion de revoir les fondamentaux de la communication alimentaire. Les équipes soignantes et les diététiciennes du CHRU de Tours convient le public à une séance d’éducation thérapeutique pour apprendre à adopter une alimentation équilibrée. Rendez-vous le 12 novembre 2009 au stand d’information ouvert dans le hall de l’Hôpital Bretonneau.

L’éducation thérapeutique : une priorité au CHU de Tours
Depuis bientôt 20 ans, il existe une volonté de structurer l’éducation du patient diabétique au CHRU de Tours. A l’origine, cette éducation était réalisée dans chaque service de Médecine. Mais c’est avec l’ouverture de l’Unité Commune de Médecine en 2002, lors du déménagement dans B1A, que la mutualisation des moyens humains et matériels a été possible.

Une salle d’éducation et une cuisine thérapeutique communes sont alors créées, permettant l’organisation de séances éducatives animées par des médecins, des infirmières, des diététiciennes, un masseur kinésithérapeute, une psychologue, des aides soignantes… Il existe différents programmes de prise en charge élaborés autour d’axes prioritaires tels que le diabète de Type 1, le diabète de Type 2, la semaine maghrébine, l’Insulinothérapie Fonctionnelle…

Une démarche de formation des différents intervenants est engagée depuis plusieurs années et permet la mise en commun de compétences éducatives dans les différentes unités. Actuellement, la prise en charge du patient diabétique s’organise principalement au sein de la Médecine hospitalisation complète, l’Hospitalisation de Semaine, l’Hospitalisation de Jour et les Consultations Externes.

Bientôt un parcours éducatif commun à tous les patients diabétiques
Dans le cadre d’une réflexion institutionnelle sur l’éducation thérapeutique du patient le CHRU de Tours travaille à la réalisation à moyen terme d’un parcours éducatif commun du patient diabétique. Cette évolution replace le patient diabétique en tant qu’acteur principal de sa prise en charge et tend vers une reconnaissance de la collaboration des différents intervenants.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.