Docteur souris connecte les enfants hospitalisés dans 5 CHU

Pour rompre l’isolement des enfants et adolescents hospitalisés, Docteur Souris déploie toute une gamme d'activités et de jeux numériques. Depuis son portail "ludo-éducatif global", l’enfant se connecte aux réseaux sociaux, à l’école, à des jeux en ligne... Pour la 1ère fois, l’association développe son dispositif simultanément auprès de 5 CHU : Dijon, Lille, Nantes, Strasbourg et Tours. Le lancement se déroulera à Dijon, le 16 octobre 2014.

Pour rompre l’isolement des enfants et adolescents hospitalisés, Docteur Souris déploie toute une gamme d’activités et de jeux numériques. Depuis son portail "ludo-éducatif global", l’enfant se connecte aux réseaux sociaux, à l’école, à des jeux en ligne, visionne des films ou approfondit des contenus scolaires. Pour la 1ère fois, l’association développe son dispositif simultanément auprès de 5 CHU : Dijon, Lille, Nantes, Strasbourg et Tours. Le lancement se déroulera à Dijon, le 16 octobre 2014.
 Le financement de cette initiative est assuré sur 3 ans par les entreprises Danone et Casino, toutes deux partenaires de l’Association, qui mènent jusqu’à la fin d’année une campagne importante de ventes de produits-partage : pour chaque lot de 2 produits identifiés en promotion, 0,40 € seront reversés à l’Association.
A chaque enfant correspond un profil d’accès générique que le référent – un hospitalier du service où il séjourne – peut personnaliser. La particularité du service : le continuum d’accès au contenu que soit son lieu de connexion de l’enfant dans l’établissement et la maintenance garantie des terminaux.
Docteur Souris fournit et entretient les terminaux. Les repésentants de l’association travaillent en partenariat avec les professionnels de santé, les éducateurs et les enseignants des services pour qu’ils s’approprient le support.
Actuellement le dispositif fonctionne dans 25 établissements où 1 000 ordinateurs portables ont été déployés, bénéficiant à 10 000 enfants chaque année

En savoir plus sur
Docteur Souris, association fondée en 2003 par Roger Abehassera, a une ambition : améliorer l’hospitalisation des jeunes en mettant à leur disposition les nouvelles technologies et en les permettant d’en tirer le meilleur usage possible pour s’instruire, communiquer et jouer pendant leur hospitalisation. L’association a développé des projets à visées pédagogiques et récréatives dans des établissements de France métropolitaine et de Tahiti.
L’association met des ordinateurs portables à disposition des jeunes, sécurise l’accès au réseau interne.
Docteur Souris assure la formation et le suivi du personnel et la maintenance du Dispositif. Avec ses partenaires, l’association prend en charge le financement de l’ensemble des opérations.
http://www.docteursouris.fr/

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.