Dominique Deroubaix à la tête des Hospices Civils de Lyon

François Hollande a nommé Dominique Deroubaix directeur général des Hospices Civils de Lyon, le 21 décembre 2012. Dominique Deroubaix prendra ses fonctions le 2 janvier 2013. Il quitte le poste de directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qu’il occupait depuis avril 2010, pour prendre les rênes du deuxième CHU de France, succédant à Daniel Moinard.

François Hollande a nommé Dominique Deroubaix directeur général des Hospices Civils de Lyon, le 21 décembre 2012. Dominique Deroubaix prendra ses fonctions le 2 janvier 2013. Il quitte le poste de directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qu’il occupait depuis avril 2010, pour prendre les rênes du deuxième CHU de France, succédant à Daniel Moinard.

Le nouveau Directeur Général a une grande expérience du système de santé français et des établissements hospitaliers. Il a successivement assuré les directions générales des Agences Régionales de l’Hospitalisation d’Aquitaine et du Nord–Pas-de-Calais et de directeur d’hôpital (Saint-Antoine, Necker). Il a également rempli la mission de secrétaire général de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris.
Dès sa nomination, M. Deroubaix a souhaité s’adresser à l’ensemble des personnels des HCL pour saluer « les efforts considérables qui ont été entrepris depuis plusieurs années pour moderniser l’établissement, rénover ses organisations, améliorer se prises en charge et conduire le nécessaire redressement financier », indiquant que « cette nomination constitue un grand honneur et une grande responsabilité tant l’importance de cet établissement dans le paysage hospitalier français est forte ».
Parmi les grands chantiers qui attendent M. Deroubaix, l’emblématique modernisation de l’hôpital Edouard Herriot relancée par son prédécesseur et la conduite du nouveau projet d’établissement du CHU qui doit être présenté aux instances à l’été.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.