Don d’organes : Nice sensibilise les coureurs de la Prom’ Classic

Mobilisé à double titre pour la 2ème édition de la cours de 10 km "Prom’ Classic" des 4 et 5 janvier 2019, le CHU de Nice disposera de sa propre équipe composée d’une centaine de coureurs et animera un stand d'information dédié au don d'organes afin de sensibiliser les sportifs et amis des sportifs à l’importance de cet acte de générosité. L'occasion de rappeler le rôle central du CHU en PACA Est...

Mobilisé à double titre pour la 2ème édition de la cours de 10 km "Prom’ Classic" des 4 et 5 janvier 2019, le CHU de Nice disposera de sa propre équipe composée d’une centaine de coureurs et animera un stand d’information dédié au don d’organes afin de sensibiliser les sportifs et amis des sportifs à l’importance de cet acte de générosité. L’occasion de rappeler le rôle central du CHU…
Le CHU de Nice est le seul établissement assurant les prélèvements et les greffes d’organes et de tissus pour le Réseau Azuréen de Prélèvements PACA EST / Haute Corse et la Principauté de Monaco ; un territoire de 1 700 000 habitants.
Prélèvements d’organes et de tissus : Au cours des 10 dernières années, le CHU de Nice a prélevé 878 greffons (78 cœurs, 96 poumons, 198 foies, 484 reins, 21 pancréas et 1 intestin) et 508 cornées sur plus de 300 donneurs. Il a également prélevé 72 donneurs d’artères et 38 de valves cardiaques
Greffes d’organes et de tissus : sur la même période, le CHU a greffé 201 foies, 978 reins dont 93 à partir de donneurs vivants et 4 intestins
Le CHU de Nice réalise également plus de 500 allogreffes de cellules souches hématopoïétiques (CSH) depuis l’ouverture du centre et une dizaine de prélèvements de cellules souches hématopoïétiques par an pour les autres centres du monde entier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.