Don de 13 000 euros pour le Service de Chirurgie Viscérale Pédiatrique

Un don de 13 000 euros de l'Association "Vé la coupe" va financer l'achat d'une table radiante néonatale pour les petits patients du Service de Chirurgie Viscérale Pédiatrique dirigé par le Professeur René-Benoît Galifer.

Un don de 13 000 euros de l’Association « Vé la coupe » va financer l’achat d’une table radiante néonatale pour les petits patients du Service de Chirurgie Viscérale Pédiatrique dirigé par le Professeur René-Benoît Galifer.

Sous la houlette de son Président, le Dr Bob Salzmann, l’Association « Vé la coupe » aide l’enfance en difficulté physique, psychique, sociale et la lutte contre l’exclusion notamment par le financement de stages de découverte de la voile, de l’environnement et des métiers de la mer, pour des enfants issus de milieu défavorisé. Elle participe également à l’achat de matériel médical.

La table radiante néonatale est destinée à maintenir le nouveau-né dans une ambiance thermique et hygrométrique satisfaisantes. L’équipement permet la surveillance de l’enfant et la réalisation des soins.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.