D’où proviennent nos croyances et émotions ? une recherche commune aux sciences humaines et sociales et aux neurosciences

Comment évaluer l’impact des événements émotionnels sur le quotidien d’une personne ? Quels mécanismes conduisent un individu à avoir des idées suicidaires ? Quelle est l’origine des hallucinations ? Quels mécanismes sous-tendent le trouble de l’image corporelle dans l’anorexie mentale ? Ces énigmes passionnent les chercheurs Sciences Humaines et Sociales, et en Neurosciences du laboratoire SCALab.

Comment évaluer l’impact des événements émotionnels sur le quotidien d’une personne ? Quels mécanismes conduisent un individu à avoir des idées suicidaires ? La dégénérescence maculaire liée à l’âge génère-t-elles des modifications comportementales ? Quelle est l’origine des hallucinations ? Quels mécanismes sous-tendent le trouble de l’image corporelle dans l’anorexie mentale ? Ces énigmes passionnent les chercheurs Sciences Humaines et Sociales et en Neurosciences du laboratoire SCALab. Unissant leurs compétences complémentaires ils vont tenter de mieux comprendre le comportement complexe de l’individu. Leurs études inédites et transdisciplinaires aideront à concevoir de nouveaux traitements et à réduire la souffrance psychologique des personnes.
SCALab, laboratoire de recherche lillois, s’intéresse à l’étude des émotions et des croyances chez l’Homme
Placée sous la tutelle des Universités de Lille, du CNRS et du CHRU de Lille, cette Unité Mixte de Recherche (UMR 9193) Sciences Cognitives et Sciences Affectives, regroupe des chercheurs en psychologie et en neurosciences fonctionnelles qui partagent les mêmes intérêts scientifiques. Cette UMR ambitionne de devenir un laboratoire d’excellence sur l’étude des comportements humains et de leurs déterminants neurobiologiques, en s’appuyant sur un environnement technologique de pointe.

Un programme de recherche pour mieux comprendre le patient en tant que sujet
Dirigé par le Professeur Yann Coello et son directeur adjoint, le Professeur Pierre Thomas, Chef du pôle de Psychiatrie Médecine Légale et Médecine en milieu pénitentiaire du CHRU de Lille, le laboratoire SCALab regroupe quatre équipes de recherche qui se consacrent respectivement à l’étude de la vision et de l’action, du langage, des émotions et des croyances.

Au CHRU, l’équipe PsyCHIC (Psychiatrie et Croyance) développe un programme de recherche sur des notions relevant de la subjectivité, afin de déterminer les mécanismes impliqués dans la génération de croyances et sur leur impact comportemental chez l’Homme.

L’équipe Action, Vision et Apprentissage (AVA) travaille également sur site, avec le service d’ophtalmologie, sur les capacités de la vision périphérique chez des patients ayant une atteinte de la vision centrale. Ces thématiques, analysées sur le plan individuel ou en situation d’interactions sociales, comprennent des applications innovantes dans le domaine de la santé et des industries créatives et de l’innovation.

Une expertise rare en France, soutenue par des acteurs majeurs de la recherche en Nord-Pas de Calais
Créé le 1er janvier 2015 et inauguré le 26 juin 2015, le laboratoire SCALab dispose d’un accès privilégié à un environnement technologique de pointe comprenant l’Equipex IrDIVE pour les recherches en sciences et cultures du visuel, la plateforme d’investigation des pathologies de la vision, la plateforme CURE d’investigation des pathologie mentales, situé à l’Hôpital Fontan 1 à proximité des unités de soin, et coordonnée par le Professeur Renaud Jardri, ainsi que la plateforme de neuro-imagerie du CHRU pour l’étude des bases cérébrales des comportements.
Ce projet original a pu voir le jour grâce au soutien du CNRS, de l’Université de Lille, Droit et Santé et Sciences Humaines et Sociales et du CHRU de Lille.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.