Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Double certification ISO pour l’Unité de Traitement des DASRI

La stratégie de développement de la qualité au CHU de Limoges s'appuie sur la mise en oeuvre de démarches volontaires de certification en complément des démarches obligatoires. La Direction du CHU a décidé, de certifier la prestation de l'Unité de traitement des déchets d'activités de soins à risque infectieux qui est une des unités logistiques desservant des clients externes. Cette Unité dépendant du service environnement du CHU, il a été jugé souhaitable d'adjoindre à la certification ISO 9001, la certification ISO 14 001.

La stratégie de développement de la qualité au CHU de Limoges s’appuie sur la mise en oeuvre de démarches volontaires de certification en complément des démarches obligatoires. La Direction du CHU a décidé, de certifier la prestation de l’Unité de traitement des déchets d’activités de soins à risque infectieux qui est une des unités logistiques desservant des clients externes. Cette Unité dépendant du service environnement du CHU, il a été jugé souhaitable d’adjoindre à la certification ISO 9001, la certification ISO 14 001.

Le CHU de Limoges dispose depuis sa création de son propre centre de traitement des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI). Ces derniers étant à l’origine détruits par incinération, le CHU de Limoges a fait le choix en 2003 de recourir à un procédé vertueux de traitement des DASRI reposant sur une technique de désinfection. Le CHU de Limoges demeure à ce jour le seul opérateur régional de traitement des DASRI et s’est engagé par convention auprès d’environ 60 clients, parmi lesquels différentes structures réparties sur l’ensemble de territoire régional, voire au niveau de quelques départements limitrophes.

Depuis le 20 avril 2010, le Bureau Veritas Certification France/COFRAC a délivré à l’Unité de traitement DASRI la certification ISO 9001 pour son système de management de la qualité et la certification ISO 14001 pour son système de management environnemental.

Cette double certification reconnaît et garantit le savoir-faire de ce secteur, tant en interne qu’auprès des clients extérieurs. Elle pérennise également un engagement fort à satisfaire ses clients par l’analyse continue approfondie des pratiques en cours en conformité avec les exigences légales et réglementaires environnementales. Elle concrétise la mobilisation active de l’ensemble de l’équipe soucieuse de parfaire l’image de son secteur d’appartenance. Elle s’inscrit aussi dans la liste des systèmes certifiés ISO du CHU : Blanchisserie (2000), Stérilisation (2002), Restauration Dupuytren (2005).

Initiée en début d’année 2007, cet amitieux programme a impliqué une mobilisation massive des différentes personnes concernées en collaboration avec la direction qualité, gestion des risques et évaluation du CHU.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Première greffe française de larynx : récit d’une performance lyonnaise

Pour la première fois en France, un larynx a été greffé sur une femme les 2 et 3 septembre dernier. Deux mois et demi après cette opération spectaculaire qui a mobilisé douze chirurgiens issus des Hospices Civils de Lyon et autres CHU français durant vingt-sept heures, le CHU lyonnais communique sur le sujet. Quant à la patiente âgée de 49 ans, elle pourrait retrouver durablement l’usage de la parole vingt ans après l’avoir perdue.

Etudes de Médecine : Romuald Blancard ou l’un des visages de l’ouverture du 2e cycle à la Réunion

Depuis septembre, il fait partie de la première promotion d’étudiants en médecine de quatrième année de La Réunion. Pour Réseau CHU, Romuald Blancard a accepté de nous parler de l’ouverture du deuxième cycle des études médicales sur son île, mais pas seulement. Son parcours atypique, son stage en psychiatrie, ses rêves jamais trop grands etc. ont été abordés dans les locaux du nouveau campus bioclimatique de Sainte-Terre. Sans langue de bois.

Le CHU de La Réunion a pris la vague rose

La seizième édition de la Run Odysséa Réunion s’est tenue les 4 et 5 novembre sur le site de l’Étang-salé, dans l’ouest de la Réunion, et ce malgré une météo capricieuse qui a bien failli compromettre l’opération. 275 000 euros ont été récoltés. Un succès auquel est associé le CHU de la Réunion, partenaire pour la première fois cette année, et dont le baptême de l’eau a été placé sous le signe de la prévention. Reportage.