Double certification qualité pour la cuisine du CHU de Limoges

Le centre hospitalier universitaire de Limoges vient de recevoir, lundi 23 janvier 2006, deux certificats pour le système de management de la qualité mis en place dans son unité de production de la cuisine de l'hôpital Dupuytren (UPCD).

Le centre hospitalier universitaire de Limoges vient de recevoir, lundi 23 janvier 2006, deux certificats pour le système de management de la qualité mis en place dans son unité de production de la cuisine de l’hôpital Dupuytren (UPCD).

La certification est une démarche volontaire par laquelle un organisme agréé donne l’assurance écrite que le système qualité de l’entreprise est conforme aux exigences spécifiées dans les référentiels reconnus internationalement afin de fournir une prestation conforme aux exigences clients (assurance de qualité en production, installations).

L’organisme agréé BVQI (Bureau veritas quality international) a remis, au CHU, la certification NF EN ISO 9001, version 2000 et la certification DS 3027 basée sur la méthode HACCP (analyses des points critiques de contrôle) pour la sécurité alimentaire.

La démarche qualité entreprise au CHU de Limoges est particulièrement originale, puisqu’elle valide toute la chaîne de la prestation alimentaire, de la composition du menu qui est choisie par le patient, mais va aussi jusqu’à la livraison du plateau repas au lit du patient hospitalisé.
L’écoute client a été la base de la réflexion de l’UPCD qui s’est engagée, par contrat, à fournir aux services demandeurs de l’hôpital Dupuytren des plateaux repas personnalisés, conformes en termes d’hygiène et de sécurité alimentaire, d’équilibre nutritionnel, de qualité gustative, de délais et de conformité par rapport à la commande.

La politique qualité de la cuisine a été construite à partir de 4 grands axes :
– promouvoir une technique de production performante et de qualité par l’utilisation de produits frais ;
– sécuriser l’ensemble de la chaîne alimentaire ;
– assurer la satisfaction clients ;
– optimiser les compétences métier.

La culture qualité est très prégnante au sein de l’équipe de l’UPCD. Elle a conduit à une organisation rationnelle et efficiente. Le système permet la traçabilité de toutes les activités, des mesures systématiques permettent de ne rien laisser au hasard.
La synergie des compétences est également une priorité afin d’entretenir la motivation des équipes.
Les relations avec les fournisseurs internes de la cuisine de l’hôpital Dupuytren ont été optimisées (affaires économiques et logistiques pour les achats et l’approvisionnement, les services techniques pour la maintenance des équipements, l’unité d’hygiène pour la sécurité?). Le suivi des non conformités et des réclamations clients est assuré. Ce sont autant de facteurs de diffusion de la culture qualité dans l’établissement.

Les deux systèmes de certification se complètent et donnent la reconnaissance à toute l’équipe de la cuisine qui oeuvre au quotidien pour la satisfaction et la sécurité du patient.
Cette démarche qualité de la cuisine, qui a débuté par un projet de service s’inscrivant dans le cadre de la restructuration des locaux en 1996, se trouve ainsi consacrée dans la politique institutionnelle de démarche volontaire de certification.

La cuisine du CHU de Limoges, c’est une unité de production qui fabrique 2 300 repas sur 5 jours (liaison chaude ou mixte) et 1 800 repas distribués 7 jours/7. Ce sont 75 agents affectés à la production, 9 personnels d’encadrement et des diététiciennes au service des patients.

C’est ainsi toute la démarche qualité et accréditation du CHU de Limoges qui se voit ici, une nouvelle fois, récompensée.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.