Douleur chronique : la prévenir !

Dans le cadre de la journée mondiale de la douleur, le réseau douleur PACA Ouest organise une conférence pour le grand public sur la prévention de la douleur chronique à l' Hôtel de Ville de Marseille, Salle Bailli de Suffren, le mardi 12 septembre de 17 h à 19 h.

Dans le cadre de la journée mondiale de la douleur, le réseau douleur PACA Ouest organise une conférence pour le grand public sur la prévention de la douleur chronique à l’ Hôtel de Ville de Marseille, Salle Bailli de Suffren, le mardi 12 septembre de 17 h à 19 h.

La douleur chronique est un fléau individuel et collectif : individuel par la destruction physique, psychologique et sociale qu’elle provoque chez tout être humain affecté, collectif en raison de sa fréquence. 15 % de la population française (adultes et enfants) est atteinte de douleurs chroniques invalidantes.

Phénomène complexe, la douleur chronique, caractérisée par une persistance des douleurs au-delà de six mois, est un état difficile à décrypter et à traiter.

Prévenir la douleur chronique est un enjeu humain et médical prioritaire. Tous les acteurs de santé de la région s’engagent quotidiennement, selon les propositions du 3ème plan de Lutte Contre la Douleur, pour faire reculer la douleur chronique. Les soixante établissements publics et privés, membres du Réseau Douleur Paca Ouest, ont pris pour cible la prévention de la douleur chronique du sujet adulte, de l’enfant, et du sujet âgé :

Chaque soignant est conscient de la nécessité de :
– prévenir les douleurs induites par les soins : actes chirurgicaux et gestes invasifs.

– évaluer la douleur : « mesurer » la douleur c’est la dépister, en particulier chez l’enfant jeune, le sujet âgé ou non communicant.

– traiter rapidement les douleurs aiguës médicales de pathologies simples (céphalées, douleurs dentaires, accouchement…) ou évolutives (cancer, rhumatismes inflammatoires …).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.