Du centre-ville à Bocage Central : retour sur 8 siècles d’histoire

L'ouvrage «800 ans de vie hospitalière à Dijon» décrit l'osmose d'une cité avec le pôle sanitaire qui porte son nom. Au fil des siècles, le développement de la métropole a bénéficié à l'hôpital général qui s'est étoffé, a développé des plateaux techniques et des unités de recherche. Aujourd'hui il rayonne bien au-delà des frontières de la Bourgogne.

L’ouvrage «800 ans de vie hospitalière à Dijon» décrit l’osmose d’une cité avec le pôle sanitaire qui porte son nom. Au fil des siècles, le développement de la métropole a bénéficié à l’hôpital général qui s’est étoffé, a développé des plateaux techniques et des unités de recherche. Aujourd’hui il rayonne bien au-delà des frontières de la Bourgogne.

Devenu un équipement puissant, il s’est retrouvé à l’étroit au coeur de Dijon. Pour continuer à s’épanouir, il se transforme à son tour en une ville et prendra ses quartiers à 3 km du centre de Dijon, en une cité hospitalière édifiée sur le site périphérique «Bocage central».

A l’aube du grand déménagement prévu pour 2012, l’établissement se retourne sur ses huit siècles d’histoire et convie tous les témoins à sa rétrospective : bâtiments, archives, objets anciens… empreintes historiques invitées à prendre place dans la mémoire collective.

« L’Hôpital et la ville – 800 ans de vie hospitalière à Dijon » reprend les actes d’une journée d’étude. Les textes sont complétés par un catalogue illustré de quelques soixante objets, évocation non exhaustive de la dense histoire des hôpitaux de Dijon depuis leur création en 1204.

Points de vente : Librairies de l’Université, Grangier et Gibert Joseph (25 €)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.