e-santé : 1ère étape la messagerie sécurisée

Avec l’avènement de la médecine mobile interconnectée, les professionnels de santé ont besoin d’outils fiables d’échanges de données patients nominatives, dématérialisées et sécurisées. Pour répondre à leur demande, les pouvoirs publics ont conçu le système MSSanté (messagerie sécurisée de santé). Et pour en diffuser l’usage, rien de tel que des exercices pratiques. Tel est l’enjeu de la rencontre territoriale Rouen-Elbeuf qui se déroulera en soirée jeudi 3 novembre 2016.
Avec l’avènement de la médecine mobile interconnectée, les professionnels de santé ont besoin d’outils fiables d’échanges de données patients nominatives, dématérialisées et sécurisées. Pour répondre à leur demande, les pouvoirs publics ont conçu le système MSSanté (messagerie sécurisée de santé). Et pour en diffuser l’usage, rien de tel que des exercices pratiques. Tel est l’enjeu de la rencontre territoriale Rouen-Elbeuf qui se déroulera en soirée jeudi 3 novembre 2016.
Au programme : Les enjeux du Groupement de Coopération Sanitaire, GCS Télésanté, et l’état d’avancement des déploiements de la solution MSSanté dans les établissements et instances membres : le Centre Henri-Becquerel, le CHI Elbeuf-Louviers-al de Reuil, le CHU-Hôpitaux de Rouen et l’Union Régionale des Médecins Libéraux de Normandie
Un atelier ouverture d’une Boite Aux Lettres (BAL MSSanté ASIP) sera proposé et les participants intéressés devront se munir de leur carte CPS et du code PIN associé
En savoir plus sur MSSanté
La messagerie MSSanté est une communauté fermée disposant d’un espace de confiance commun, adapté aux besoins d’échanges des établissements et des professionnels de santé détenteurs d’une carte CPS. 
Cette messagerie permet l’envoi direct des comptes rendus médicaux, résultats de laboratoire, etc… vers les correspondants ayant une adresse MSSanté. En rapprochant médecins et soignants hospitaliers et de ville, elle contribue à fluidifier le parcours de soins des patients.
L’espace de confiance défini par le système de messageries sécurisées de santé est le seul système d’échange électronique de données personnelles de santé conforme aux exigences de la loi Informatique et Libertés (Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, modifiée le 6 août 2004) et du Code de la santé publique (art. L.1110-4 et art. L.1111-8).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.