E-santé : Aviitam, carnet de santé intelligent lancé par Montpellier

Mieux préparer une consultation médicale, suivre son alimentation, rester connecté avec son généraliste… grâce à Aviitam, le carnet de santé intelligent le patient peut s’impliquer dans son traitement via internet. En participant à la création d’une plateforme numérique collaborative dédiée au suivi des personnes en situation de surpoids ou d'obésité et à leur médecin traitant, le CHU de Montpellier explore une nouvelle dimension de l’e-santé. 8 mois après son lancement, 300 médecins ont été séduits par cette innovation digitale !
Mieux préparer une consultation médicale, suivre son alimentation, rester connecté avec son généraliste… grâce à Aviitam, le carnet de santé intelligent le patient peut s’impliquer dans son traitement via internet. En participant à la création d’une plateforme numérique collaborative dédiée au suivi des personnes en situation de surpoids ou d’obésité et à leur médecin traitant, le CHU de Montpellier explore une nouvelle dimension de l’e-santé.  8 mois après son lancement, 300 médecins ont été séduits par cette innovation digitale !
Sur cette application sécurisée, les informations dématérialisées sont mises à jour par les consultants et les praticiens optimisant les échanges et assurant gain de temps pour le patient et pour le médecin. A l’origine de cette innovation, le souhait du Pr Antoine Avignon, responsable de l’équipe Nutrition-Diabète au CHU de Montpellier qui désirait faire évoluer et améliorer le suivi et les soins apportés aux patients chroniques. Pour mener à bien son projet, il s’est associé au Dr Vincent Attalin, médecin à l’unité transversale de nutrition du CHU.

Les patients sont invités à remplir leurs données de santé et à décrire leur mode de vie avant de venir en consultation. Aviitam propose aussi des sessions d’e-learning à l’attention des généralistes 
Officiellement lancé en juin 2015, Aviitam présente différentes fonctionnalités partagées par le patient et son médecin, ainsi que des modules d’e-learning réservés aux praticiens
• un carnet de santé en ligne qui permet de préparer les consultations
• des questionnaires scientifiques permettant une évaluation globale de la santé des personnes, faisant gagner du temps au Médecin
• des semainiers interactifs pour suivre le mode de vie des patients
• des modules d’ordonnances non-médicamenteuses
• les recommandations de bonnes pratiques professionnelles pour aider les médecins lors de leurs consultations
L’e-learning Aviitam : une autre façon de se former et de remettre le patient au centre des soins
Diabète, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, etc. Les conséquences de l’obésité sont connues. Mais comment faire face à ce sentiment d’inefficacité largement partagé en médecine ? Aviitam, en partenariat avec le collège des Hautes Études de Médecine (CHEM) propose aux médecins généralistes un nouveau mode de formation en mettant à leur disposition une plateforme originale pour les accompagner dans la prise en charge des personnes en excès de poids. En 8 mois, 300 médecins montpelliérains se sont inscrits.
Ce e-learning est le premier d’une série qui regroupera plusieurs thématiques. Pour le Pr Antoine Avignon, président du conseil scientifique et co-fondateur d’Aviitam avec le Dr Vincent Attalin, ce e-learning permettra une prise en charge originale et globale des personnes présentant un excès de poids, sans régime, sans restriction et sans interdit : "l’écoute de l’autre est particulièrement importante dans la prise en charge des personnes en surcharge pondérale et l’accompagnement avec un carnet de santé intelligent permet de remettre la personne au centre de ses soins". La formation est composée en 3 temps : une approche théorique, des cas cliniques concrets et l’accès à la plateforme Aviitam pour optimiser la prise en charge des patients.
Pour en savoir plus : href= »http://www.aviitam.com/ » target= »_blank »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.