Ecritures sonore et poétique, du jeu des mots au jeu de l’ouïe

Pendant plusieurs mois, les patients du CHU de Besançon ont été invités à découvrir l’univers poétique de Jacques Moulin, poète, et de son complice musicien guitariste et bruitiste, Selim Khelifa. Six poèmes ont ainsi vu le jour. Ce projet a été conduit avec le soutien de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et de l'agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté.

Pendant plusieurs mois, les patients du CHU de Besançon ont été invités à découvrir l’univers poétique de Jacques Moulin, poète, et de son complice musicien guitariste et bruitiste, Selim Khelifa. Six poèmes ont ainsi vu le jour. Ce projet a été conduit avec le soutien de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et de l’agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté.
Découvrir des formes de poésie contemporaine, échanger, parler, s’essayer à la poésie… tels étaient les objectifs du projet « Ecritures sonore et poétique » conduit au sein du Pôle autonomie handicap, en 2016. Grâce aux deux artistes, la lecture a dialogué avec les sons produits par divers objets sonores détournés de leur usage quotidien.
Pour stimuler l’imaginaire, les ateliers ont été nourris par des extraits de textes d’auteurs et des écoutes de différentes musiques. Les thématiques abordées, universelles (les lieux au regard de ce que peut évoquer un toponyme, le jardin potager, les oiseaux, le voyage), ont permis de convoquer plus facilement les souvenirs des patients et d’engager des élans d’expression. Puis, à partir des mots et paroles recueillis, des textes ont été élaborés par le poète, et mis en écho par le musicien.
Au-delà des deux restitutions publiques, le projet se prolonge sous la forme d’un film diffusé dans les chambres des patients hospitalisés, via le canal interne gratuit. Le film est également disponible à la Bibliothèque de l’hôpital, partenaire du projet, et peut être emprunté.
Entrer en poème et en musique, produire des textes et des sons, c’est accéder à la culture. Et c’est aussi construire à travers ces temps d’échanges, un pont vers l’autre…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.