Ensemble pour une meilleure qualité de vie

Réserver un temps et un lieu de rencontre aux associations de soutien et d'amélioration de la qualité de vie des personnes hospitalisées et des résidants du CHU de Nice tel est l'objectif du Forum des Associations qui se tiendra vendredi 17 et samedi 18 octobre 2003 à l'hôpital Archet 2 à Nice.

Réserver un temps et un lieu de rencontre aux associations de soutien et d’amélioration de la qualité de vie des personnes hospitalisées et des résidants du CHU de Nice tel est l’objectif du Forum des Associations qui se tiendra vendredi 17 et samedi 18 octobre 2003 à l’hôpital Archet 2 à Nice.

Ces journées comportent deux volets :
– des conférences et des débats consacrées au bénévolat, à la gestion d’une association, à la place des associations de bénévoles dans la chaîne hospitalière et à l’indemnisation des accidents médicaux.
Muriel Marland-Militello* députée des Alpes-Maritimes et Présidente du Groupe d’études sur le développement de la vie associative et du bénévolat à l’Assemblée nationale interviendra à la table ronde « Animer, faire vivre une association ».

– une exposition dans le hall d’entrée de l’hôpital Archet 2 où seront présentées les activités d’une vingtaine d’associations parmi lesquelles on peut citer : AFLAR, Albatros 06, Association pour la Recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique, AGAM, ALAIN, Handi Loisirs, la Maison du bonheur, la VMEH, le Relais des associations, le Lien…

Il existe en France des milliers d’associations de santé mais un seul support les recense : l’Annuaire des Associations de Santé – AAS. Cet annuaire est disponible en format livre vendu par correspondance par son Editeur Bernard Tricot Consultant** et sur internet à l’adresse www.annuaire-assoc-sante.com, accès libre et gratuit.

_____________________

*Muriel Marland-Militello a participé à l’élaboration du projet de loi sur le chèque emploi associatif. Ce chèque permettrait aux petites associations, ayant au maximum un équivalent temps plein, d’embaucher ponctuellement des intervenants sans formalités lourdes puisqu’elles n’auront qu’à délivrer au salarié l’un des deux volets du chèque-emploi sur lequel elles auront inscrit le nombre d’heures (pas plus de huit heure par semaine) et le montant versé. L’autre volet sera envoyé à l’Urssaf de rattachement.

** B.Tricot consultant tel : 04 67 57 20 22 – fax 04 67 57 21 41
mel: href= »mailto:b.tricot.c@wanadoo.fr » « 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.