« Entre deux » : invitation à l’encre pour une promenade au bord de l’eau

Arts plastiques, théâtre, chant, lecture.. L’hôpital n’est pas un centre culturel et pourtant ! Tout au long de l’année, il propose des rencontres avec la création contemporaine à l’attention des patients, des visiteurs et des personnels. Au CHU de Caen, l’art s’expose dans le Hall Côte de Nacre, se promène dans les couloirs et pousse la porte des chambres des adultes et enfants hospitalisés. Une nouvelle intervention est prévue du 4 avril au 30 juin 2016, celle de l’artiste Michèle Tréol. Ses paysages « Entre deux » à la frontière entre réalité et abstraction invitent à une flânerie au bord de l’eau.
Arts plastiques, théâtre, chant, lecture.. L’hôpital n’est pas un centre culturel et pourtant ! Tout au long de l’année, il propose des rencontres avec la création contemporaine à l’attention des patients, des visiteurs et des personnels. Au CHU de Caen, l’art s’expose dans le Hall Côte de Nacre, se promène dans les couloirs et pousse la porte des chambres des adultes et enfants hospitalisés. Une nouvelle intervention est prévue du 4 avril au 30 juin 2016, celle de l’artiste Michèle Tréol. Ses paysages « Entre deux » à la frontière entre réalité et abstraction invitent à une flânerie au bord de l’eau. 
« Figer le liquide, l’arrêter dans sa course. Le pinceau chargé d’eau entraîne les pigments dans son sillon, les laisse sur le côté comme le limon sur les bords d’un fleuve. Le mouvement, lentement se suspend » décrit la plasticienne
En faisant irruption à l’hôpital, l’art et la culture apportent un nouveau souffle et un nouvel élan à l’institution dont le cœur se met à battre au rythme de la cité. Dans ce lieu parallèle où la vie est mise en parenthèse, la culture est l’occasion d’apporter une nouvelle convivialité à l’ensemble des publics de l’hôpital : patients, soignants, ou visiteurs. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.