Epinov: en place pour une chirurgie de précision de l’épilepsie

Lancé officiellement le 9 janvier 2018 à l'hôpital de la Timone (AP-HM) à Marseille, le projet Epinov est axé sur l’utilisation de la modélisation à large échelle des réseaux épileptogènes de patients épileptiques. Cette approche innovante permet de mieux guider les stratégies chirurgicales. Labellisé RHU (recherche hospitalo-universitaire), Epinov est doté d'une enveloppe de 5,8 M€.

Lancé officiellement le 9 janvier 2018 à l’hôpital de la Timone (AP-HM) à Marseille, le projet Epinov est axé sur l’utilisation de la modélisation à large échelle des réseaux épileptogènes de patients épileptiques. Cette approche innovante permet de mieux guider les stratégies chirurgicales. Labellisé RHU (recherche hospitalo-universitaire), Epinov est doté d’une enveloppe de 5,8 M€.
L’épilepsie résistante aux médicaments touche des milliers de patients dans le monde. En dépit des progrès techniques, le taux de réussite de la chirurgie cérébrale de l’épilepsie ne s’améliore pas, figé aux alentours de 50%. La non-résection ou une modulation insuffisante des noeuds et voies importantes au coeur du réseau épileptogène sont les principales causes d’échec de la chirurgie.
Pour tout candidat à la chirurgie, le facteur critique pour décider de la stratégie de traitement est une bonne estimation des résultats chirurgicaux. Or, aucune procédure fiable combinant les différents facteurs de pronostic pour un patient donné n’existe à ce jour, ce qui induit une grande incertitude pour prédire individuellement les effets de la chirurgie.

Une modélisation cérébrale à grande échelle

Le projet Epinov, basée sur la modélisation cérébrale à grande échelle grâce aux données individuelles des patients épileptiques, vise à proposer une nouvelle approche pour mieux guider les stratégies chirurgicales. 
Retenu parmi les 10 projets sélectionnés du troisième appel à projets «Recherche hospitalo-universitaire en santé » (RHU), lancé à l’occasion du Plan des Investissements d’Avenir français phase 3, et porté par le Pr Fabrice Bartolomei, le projet Epinov va précisément étudier le "rôle de la modélisation large échelle des réseaux épileptogènes dans le pronostic de la chirurgie de l’épilepsie".

Une étude dans 11 centres de chirurgie de l’épilepsie

Lancé par Aix-Marseille Université (AMU) en partenariat avec l’Inserm, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM), les Hospices civils de Lyon (HCL) et Dassault Systèmes, Epinov va impliquer dans le cadre d’une étude multicentrique, onze centres de chirurgie de l’épilepsie en France, en utilisant une technologie neuro-informatique de simulation cérébrale.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.