Equipement de pointe : une gamma caméra CZT en Médecine nucléaire

Dans le cadre de sa politique d’amélioration continue de la qualité, le CHRU de Besançon équipe le service de Médecine nucléaire d’une gamma caméra de toute dernière génération, spécialement dédiée à la cardiologie.

Dans le cadre de sa politique d’amélioration continue de la qualité, le CHRU de Besançon équipe le service de Médecine nucléaire d’une gamma caméra de toute dernière génération, spécialement dédiée à la cardiologie.
La scintigraphie myocardique permet, grâce à l’injection d’un radiotraceur, de visualiser la perfusion du muscle cardiaque à l’effort et au repos pour identifier les zones de souffrance myocardique, d’étudier la fonction ventriculaire gauche et droite pour la stratification du risque en rythmologie, et l’étude de la toxicité myocardique post-chimiothérapie, la prise de décision thérapeutique et le suivi des patients.

En 2010, le service de Médecine nucléaire a réalisé 1 780 scintigraphies myocardiques.

La caméra Alcyone CZT (tellurure de cadmium et zinc) est une caméra à semi-conducteurs qui se substitue à la gamma-caméra conventionnelle et dont l’utilisation est démontrée pour l’exploration scintigraphique cardiaque. Elle permet une scintigraphie plus rapide, plus confortable et moins irradiante pour un diagnostic plus sûr :
– l’examen est en effet 3 fois plus rapide et 6 à 8 fois plus sensible qu’une gamma-caméra conventionnelle. La durée d’examen est réduite à 5 minutes ; une exploration complète de la perfusion myocardique à l’effort et au repos est réalisée en moins de 2 heures.
– le positionnement et le confort des patients sont grandement améliorés.
Du fait de la meilleure sensibilité de détection, les activités de radiotraceurs injectées aux patients peuvent être diminuées.
– les performances diagnostiques sont nettement supérieures : amélioration de la qualité des images, meilleure détection des territoires pathologiques peu étendus, diminution du nombre d’examens équivoques.
La caméra Alcyone CZT offre ainsi  plus de disponibilité pour répondre à la demande des cardiologues et permet d’accueillir un nombre plus important de patients programmés  et en urgence.  Elle favorise une meilleure prise en charge clinique des pathologies cardiaques et permet de diminuer le recours à des examens invasifs.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.