Equipes mobiles de gériatrie : l’hôpital toque à la porte des séniors

Aide au diagnostic, évaluation pour un maintien à domicile, préparation à une hospitalisation. A la demande des médecins traitants, les équipes mobiles de gériatrie des Hospices Civils de Lyon se rendent chez les patients afin d’optimiser le maintien à domicile ou d’anticiper d’éventuelles hospitalisations. Déployées en avril 2014, les 3 équipes ont ouvert un service hot line qui a enregistré 637 demandes d’intervention. 563 déplacements ont été organisés ; dans 12% des cas, le médecin gériatre a pu résoudre la situation par téléphone.

Aide au diagnostic, évaluation pour un maintien à domicile, préparation à une hospitalisation. A la demande des médecins traitants, les équipes mobiles de gériatrie des Hospices Civils de Lyon se rendent chez les patients afin d’optimiser le maintien à domicile ou d’anticiper d’éventuelles hospitalisations. Déployées en avril 2014, les 3 équipes ont ouvert un service hot line qui a enregistré 637 demandes d’intervention. 563 déplacements ont été organisés ; dans 12% des cas, le médecin gériatre a pu résoudre la situation par téléphone.
Une étude a montré que sur 238 demandes, seules 12% des personnes âgées ont été hospitalisées et ce, à deux mois d’intervalle après le déplacement de l’équipe. Un résultat très positif car pour beaucoup de ces patients fragiles, un séjour à l’hôpital risque d’aggraver la désorientation.

Des experts qui consultent à domicile
Les équipes sont composées, selon les besoins de la visite, de gériatre, d’infirmière spécialisée en gériatrie, d’assistante sociale, d’ergothérapeute*. Leur intervention vient en complément du travail effectué par le médecin traitant. Elles ont avant tout un rôle de conseil et d’expertise gériatrique : prévention des chutes, plaies et escarres, prise en charge nutritionnelle, troubles cognitifs, prévention de la iatrogénie…
Leurs visites conviennent aux patients qui n’ont pas besoin d’examens exigeant un plateau technique.

Des « hot line » pour des conseils en temps réel
Les équipes sont sollicitées via les hotlines gériatriques réservées aux médecins et aux professionnels de santé. A ces numéros dédiés, le décroché est assuré par un médecin gériatre. Les services proposés vont d’une aide au diagnostic à la préparation d’une hospitalisation, en passant par des conseils thérapeutiques ou d’orientation du patient dans la filière gériatrique (2 764 situations ont été analysées en 2014).
Ce dispositif vient compléter l’équipe EMMA (troubles du comportement dans la maladie d’Alzheimer) ainsi que les équipes mobiles de gérontopsychiatrie avec lesquelles elles collaborent.
Profil des patients
– Patients très lourds avec une dépendance importante et souvent des troubles cognitifs. 
– Plus de femmes que d’hommes.
– Une moyenne d’âge de 85 ans
– Délai d’intervention : 1 semaine.
– Important travail de préparation en amont pour chaque intervention ainsi qu’un temps notable de suivi après le déplacement

*Ces équipes financées par l’ARS, dépendent des services de gériatrie, de l’hôpital de la Croix Rousse pour le nord de l’agglomération, du centre hospitalier Lyon Sud pour le sud et pour l’Est de l’hôpital Edouard Herriot

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.