Ethique : création d’un espace dédié

Après la constitution du groupe éthique et qualité des soins en 1984 et la diffusion de ses nombreux avis et recommandations, le CHU de Poitiers a franchi une nouvelle étape dans la réflexion sur la pratique soignante en créant en novembre 2008 un lieu dédié. Dépassant l'expertise éthique des projets institutionnels, ce nouveau centre veut inscrire l'éthique dans une dynamique régionale en réunissant les personnes ressources du CHU et des établissements hospitaliers publics de Poitou-Charentes au sein « d'une communauté éthique de territoire ».

Après la constitution du groupe éthique et qualité des soins en 1984 et la diffusion de ses nombreux avis et recommandations, le CHU de Poitiers a franchi une nouvelle étape dans la réflexion sur la pratique soignante en créant en novembre 2008 un lieu dédié. Dépassant l’expertise éthique des projets institutionnels, ce nouveau centre veut inscrire l’éthique dans une dynamique régionale en réunissant les personnes ressources du CHU et des établissements hospitaliers publics de Poitou-Charentes au sein « d’une communauté éthique de territoire ».

Un espace d’information et de consultation à destination des personnels et des usagers est ouvert au rez-de-chaussée du bâtiment principal du site de la Milétrie. Il entend donner une forte visibilité à cette ambition stratégique.

Confronté à des situations cliniques douloureuses, dans un contexte de technicisation du soin et de rationalisation des ressources, le personnel peut se retrouver afin de réfléchir sur sa pratique, en dehors de l’urgence et de l’action. Le questionnement éthique se construit en prenant du recul, en interrogeant les attitudes normatives, en tenant compte des conflits de valeurs, en s’ouvrant aux autres. Ce cheminement, enrichi de témoignages, de confrontations et de débats, pourra déboucher sur le partage de positions communes collégialement élaborées.

Dans un univers d’excellence et de performance scientifiques, l’éthique rappelle la vocation humaniste de l’hôpital, la primauté de la personne et la dimension sociale du soin. Pour nourrir cette réflexion et l’ouvrir au plus grand nombre, différentes initiatives sont programmées :
– des cafés éthiques avec étude de cas seront l’occasion d’entendre les interrogations, les conflits rencontrés par les personnels médicaux et soignants.
– des conférences-débats sur des questions de bioéthique, animées par des professionnels hospitaliers et des universitaires de disciplines diverses (sciences humaines et sociales : philosophie, sociologie ; droit…) témoigneront du souci éthique de l’institution et répondront à l’exigence de «familiarisation» et d’ «appropriation».
– Enfin, les formations éthiques bénéficieront d’une meilleure coordination et d’une large promotion…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.