Eureka : La créativité au service de la qualité

La créativité concourt au développement de la qualité des soins, à l'épanouissement du personnel et à l'effort économique de l'Institution. Au CHU de Poitiers, la direction des soins infirmiers organise tous les ans " les journées de la créativité " au cours desquelles sont présentées les innovations des soignants ; une reconnaissance officielle des efforts des infirmières et infirmiers pour personnaliser les soins et améliorer le confort des patients hospitalisés.

Lors de la 7ème édition qui s’est déroulée durant trois après-midi d’octobre 2000, 9 équipes se trouvaient en compétition. Près de 800 personnels de l’établissement ont assisté aux exposés puis ont voté pour désigner les gagnants des prix créativité, qualité-recherche et travail d’équipe.

Le 1er prix Créativité a été remporté par le service de rhumatologie qui a imaginé un  » nouveau porte-document  » pour transporter le dossier du malade handicapé ou alité, le second a récompensé le  » cale porte  » imaginé par l’équipe de chirurgie plastique et traumatologie soucieuse de ne plus perturber le sommeil des patients.

Le 1er prix Qualité et recherche revient au service de radiothérapie pour son  » guide du patient en radiothérapie « .

Le 2nd a été attribué au service de réanimation médicale pour son travail sur le réveil du malade en réanimation intitulé  » rêves étranges « .

Enfin les cinq prix du meilleur travail d’équipe ont été décernés :

1. au service de Soins longue durée pour l’atelier de peinture animé par un bénévole et ouvert aux personnes âgées atteintes de démence de type Alzheimer,
2. au service de la crèche hospitalière pour la création d’une autre forme d’activités ludiques  » Pour le plaisir de tous, petits et grands « ,
3. au service de Neuropsychologie et rééducation du langage pour leur livret sur « l’aphasie et activités de groupe « ,
4. au service de bloc de chirurgie cardio-thoracique pour son matériel de contrôle de l’étanchéité des containers  » Projet 2007  »
5. et enfin au service de réanimation médicale pour leur enquête sur le  » vécu des soignants face aux décisions de limitation et d’arrêt thérapeutique « .

Le projet du Service de Soins Infirmiers s’appuie sur une philosophie de soins centrée sur les besoins du malade et de sa famille mais aussi sur des concepts d’autonomie, d’initiative et de responsabilité chez les soignants. Cette dernière composante entre dans une véritable démarche qualité, essentielle dans le contexte de restructuration du CHU de Poitiers où chacun est invité à apporter sa contribution à l’amélioration des prestations aux patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.