Europsy : standard européen de qualification des psychologues en avant-première à Montpellier

2 psychologues du CHRU de Montpellier ont obtenu la certification européenne : Europsy qui équivaut à une 6ème année d'étude. Une cérémonie de remise de ces certifications a été organisée le samedi 7 mars à l’Université Paul Valery. Deux autres psychologues du CHU sont en cours de certification.

2 psychologues du CHRU de Montpellier ont obtenu la certification européenne : Europsy qui équivaut à une 6ème année d’étude. Une cérémonie de remise de ces certifications a été organisée le samedi 7 mars à l’Université Paul Valery. Deux autres psychologues du CHU sont en cours de certification.
Label de qualité de la prise en charge psychologique dans le cadre d’une harmonisation européenne, la certification Europsy va bientôt concerner 11 autres jeunes diplômés du master de psychologie professionnel et recherche “développement, éducation, handicap” de l’université Paul Valery (Montpellier 3).
Cette certification déployée progressivement dans 35 pays européens est renouvelable tous les 7 ans sur présentation d’un dossier qui atteste d’une activité professionnelle suffisante et de la poursuite d’une démarche de formation continue.
Europsy : un label de qualité
La certification Europsy garantit la qualité d’accompagnement des « jeunes » collègues psychologues. Sont pris en compte : la présence obligatoire de supervision collective année (80h), la posture active lors de cette supervision ainsi que la compétence et la maturité professionnelles.
La certification Europsy vise à promouvoir davantage la mobilité des psychologues et l’accès par les patients à des services harmonisés dans toute l’Europe. Europsy représente un éventail de critères européens et de références spécifiques pour la psychologie qui serviront de bases de réflexion pour l’évaluation de la formation universitaire et professionnelle de terrain des psychologues des divers états membres de l’Union européenne.

Pourquoi devenir Psychologue européen certifié Europsy ?
– Pour faciliter la mobilité des psychologues en Europe
– Pour avoir une reconnaissance et une crédibilité européenne et non plus uniquement nationale de son diplôme de psychologue
– Pour bénéficier d’une année de pratique professionnelle supervisée, faciliter ainsi le passage de l’université au terrain pour les plus jeunes ou donner une plus-value à sa qualification professionnelle pour les plus confirmés.

Qui délivre Europsy ?
– La Fédération européenne des associations de psychologues (EFPA) organise et met en place la certification Europsy. (http://www.efpa.eu)
– Elle nomme un comité européen Europsy chargé de coordonner la mise en place de cette certification en Europe
– Elle délègue à chaque association nationale le soin de mettre en place un comité national d’attribution. En France, il s’agit du comité français de délivrance de la certification Europsy (CoFraDeC Europsy). Ce comité est composé de praticiens et d’universitaires des différentes spécialités de la psychologie, eux-mêmes membres de différentes organisations de psychologues.

Comment obtenir la certification Europsy ?
Pour obtenir la certification Europsy, il faut avoir le titre français de psychologue, suivre une année de supervision avec un praticien référent Europsy (PRE) et s’engager à respecter le code de déontologie national adopté par la SFP et la FFPP et le méta code européen adopté par l’EFPA (European Federation of Psychologists Associations).
A l’issue de la supervision, si l’avis du PRE est favorable, le praticien psychologue en formation (PPF) peut faire sa demande de certification.
Actuellement, cette supervision est mise en place à l’université Paul-Valéry (Montpellier 3) qui a passé une convention avec la CoFraDec. La supervision s’adresse aux diplômés des deux masters accrédités (master professionnel et recherche “développement, éducation, handicap” et le master professionnel “psychopathologie et neuropsychologie du vieillissement” et travaillant au moins à ¼ du temps en tant que psychologue.
La supervision Europsy s’effectue en groupe. Les objectifs et les méthodes utilisés dans cette supervision sont définis dans les textes réglementaires figurant sur le site Web Europsy.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.