A Bordeaux, PelviCare innove dans la prise en charge des pathologies colorectales

Le projet PelviCare, né d’une collaboration entre le Pr Eric Rullier et le Dr Quentin Denost, chirurgiens colorectaux au Centre médico-chirurgical Magellan du CHU de Bordeaux-université de Bordeaux et de la Fondation Bordeaux Université, est un accélérateur d’innovation au service d'une meilleure prise en charge des pathologies colorectales.
Le projet PelviCare, né d’une collaboration entre le Pr Eric Rullier et le Dr Quentin Denost, chirurgiens colorectaux au Centre médico-chirurgical Magellan du CHU de Bordeaux-université de Bordeaux et de la Fondation Bordeaux Université, est un accélérateur d’innovation au service d’une meilleure prise en charge des pathologies colorectales. 
Le cancer colorectal, l’un des plus répandus dans le monde, est diagnostiqué chaque année en France chez 40 000 personnes (21 000 hommes et 19 000 femmes). S’il se place en troisième position derrière ceux de la prostate et du sein, il occupe surtout la deuxième place en termes de mortalité, derrière le cancer du poumon.
Du fait du nombre important de patients traités pour des maladies colorectales (plus de 1 300 par an), le service de chirurgie digestive du CHU de Bordeaux possède une expertise nationale et internationale dans le domaine de la chirurgie colorectale. L’équipe, pionnière en coeliochirurgie depuis 30 ans, est régulièrement classée première équipe de France dans le traitement des cancers du rectum, du colon et en chirurgie rectale.

Innover au bénéfice des patients

Initié et mis en place par deux chirurgiens digestifs du CHU de Bordeaux/université de Bordeaux – le Pr Eric Rullier le Dr Quentin Denost -, PelviCare a pour objectif de partager cette expertise :
– en rendant accessibles les dernières innovations en matière de chirurgie colorectale par le biais de formations (masterclass et clinical immersion) et de coopérations entre experts ;
– en renforçant les activités de recherche visant à améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients (chirurgie mini-invasive, neuro-mapping, impression 3D, etc.) ;
– en favorisant l’attractivité bordelaise et en développant la collaboration européenne et internationale en matière de formation et de recherche sur les maladies colorectales ;
– en développant la visibilité internationale des résultats obtenus au travers des publications et de la participation à des congrès.
Le 27 juin dernier, l’organisation de l’évènement "PelviCare, un modèle d’innovation en santé", a permis de rencontrer les partenaires et mécènes du projet : la Fondation Bordeaux Université, le CHU de Bordeaux, l’université de Bordeaux ou encore les sociétés Medtronic, STERIS et Johnson & Johnson Medical Devices.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.