Examens biologiques : Ière plate-forme de tests rapides en France

Le laboratoire de bactériologie de la Timone, dirigé par le Pr Didier Raoult, a mis en place une plate-forme de tests rapides (« point of care » ou diagnostic de proximité ) unique en France pour réaliser en moins de deux heures des examens biologiques simples. Une méthode efficace et inédite qui permet d'améliorer, notamment en urgence, le diagnostic médical.

Le laboratoire de bactériologie de la Timone, dirigé par le Pr Didier Raoult, a mis en place une plate-forme de tests rapides (« point of care » ou diagnostic de proximité ) unique en France pour réaliser en moins de deux heures des examens biologiques simples. Une méthode efficace et inédite qui permet d’améliorer, notamment en urgence, le diagnostic médical.

Les examens réalisés pneumopathie (grippe),méningite, infections gynécologiques, infections de l’appareil digestif (gastro-entérite), angine, fièvre tropicale (paludisme), accidents exposant au sang, infections urinaires.

Ce dispositif original introduit dans les pratiques médicales une nouvelle approche diagnostique, notamment dans le cadre des urgences. Elle permet d’accélérer le diagnostic des infections virales et bactériennes, l’orientation du traitement et le choix de la prise en charge. Par exemple dans le cas de suspicion de méningite, les médecins peuvent disposer d’un résultat en moins de deux heures et ainsi adapter rapidement le traitement.

Devant les avantages de cette méthode: amélioration du diagnostic, diminution d’hospitalisations coûteuses, amélioration de la gestion des urgences, meilleure prise en charge des maladies contagieuses, cette évolution diagnostique a convaincu l’ensemble des médecins par son efficacité. Aux urgences pédiatriques de la Timone, prés de 550 examens ont été pratiqués selon cette méthode durant le mois de décembre (période de très forte épidémie de gastro-entérite et de pneumopathie).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.