Faire du CHU Le référent médical

Telle est la résolution du Dr Raymond Mézin, gynécologue-obstétricien, chef de service à l'hôpital Victor Fouche, président de la Commission Médicale d'Etablissement. Le Dr Raymond Mézin explique son engagement dans une interview accordée au journal interne du CHU.

Telle est la résolution du Dr Raymond Mézin, gynécologue-obstétricien, chef de service à l’hôpital Victor Fouche, président de la Commission Médicale d’Etablissement. Le Dr Raymond Mézin explique son engagement dans une interview accordée au journal interne du CHU.

« Je voulais mettre mon expérience au service du CHU afin de l’aider à trouver la place qui lui revient dans une conjoncture qui me semble exceptionnellement favorable, à accomplir pleinement l’ensemble de ses missions et à acquérir enfin une véritable dimension universitaire. »

Pour atteindre cet objectif le Dr Raymond Mézin s’est défini un ambitieux programme de travail afin de :
– Veiller à ce que les moyens affectés à l’équipement des services, leur permettent de répondre à la demande et soient compatibles avec le minimum exigé d’un CHU,
– Veiller à ce que le CHU de Fort-de-France soit référent dans tous les domaines de compétence médicale, véritable tête de pont des filières de soins,
– Veiller à l’achèvement des actions en cours dont la finalisation d’un contrat d’objectifs et de moyens entre le CHU et les autres centres hospitaliers, le développement du pôle santé du CHU et des écoles paramédicales.
– Travailler à la mise en place d’alternatives à l’hospitalisation dont les bénéfices attendus sont un meilleur service rendu à la population et la réduction des coûts.
En ce qui concerne le plan Hôpital 2007, le Dr Raymond Mézin expliquait qu’il s’agit d’un gigantesque ouvrage de refonte de l’hôpital public, qui vise à rendre son fonctionnement plus simple et moins centralisé, à améliorer ses équipements et à rénover le système de tarification. Ce projet devrait rendre à l’hôpital public ses fonctions premières d’efficacité et d’excellence.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.