Fédérations hospitalo-universitaires : 4 projets labellisés à Lyon

Réunir des chercheurs, des enseignants et des personnels hospitaliers autour d’un thème fédérateur, prioritaire et novateur pour l’hôpital. Tel est l’enjeu des nouveaux labels « Fédérations Hospitalo-Universitaires (FHU) ». Ce regroupement d’expertises dynamise la recherche et améliore la qualité des soins par une diffusion plus rapide des innovations. A Lyon 4 projets ont été labellisés FHU : Do-it, DIPHOL, INTEREST et IRIS Project...

Réunir des chercheurs, des enseignants et des personnels hospitaliers autour d’un thème fédérateur, prioritaire et novateur pour l’hôpital. Tel est l’enjeu des nouveaux labels «  Fédérations Hospitalo-Universitaires (FHU) ». Ce regroupement d’expertises dynamise la recherche et améliore la qualité des soins par une diffusion plus rapide des innovations. Une manière aussi pour les équipes de se positionner en tant que références internationales et d’aborder plus sereinement la compétition internationale. A Lyon 4 projets ont été labellisés FHU : Do-it, DIPHOL, INTEREST et IRIS Project
Do-it" pour Dialogs in obesity and innovative therapeutics
Ce projet vise à identifier de nouveaux biomarqueurs et cibles thérapeutiques dans le traitement de l’obésité associée au diabète et/ou aux maladies rénales, avec un intérêt particulier porté sur l’adolescence, la grossesse et le vieillissement. La recherche permettra d’identifier de nouveaux biomarqueurs et cibles thérapeutiques qui seront testés en clinique puis mis en œuvre sur les patients.
Porteur du DHU pour les HCL : Prs Chantal Simon, service d’Endocrinologie – diabète – nutrition, Centre Hospitalier Lyon-Sud
DIPOHL pour Département pour l’Innovation et le Progrès en Onco-Hématologie à Lyon
Ce projet a pour objectif de faciliter la recherche translationnelle et de favoriser l’implantation de nouvelles équipes de recherche à proximité des sites cliniques, avec 3 défis à relever :
– Favoriser le développement des thérapies ciblées, de l’immunothérapie et des biomarqueurs
– Faire face à la chronicisation des pathologies malignes hématologiques, notamment à travers des
programmes de recherche en éducation thérapeutiques et l’évaluation clinique
– Renforcer la présence de cursus en onco-hématologie dans les formations en masters
Porteur du DHU pour les HCL : Pr Gilles Salles, service d’Hématologie, Centre Hospitalier Lyon-Sud

INTEREST pour Immunology and Neurology : Therapeutic, Epidemiology, RESearch and Teaching
De plus en plus de données suggèrent que l’inflammation et le système immunitaire jouent un rôle majeur dans de nombreux troubles neurologiques. L’objectif du projet INTEREST est de créer une "task force" réunissant des neurologues et des immunologistes pour développer des approches translationnelles et innovantes en neuro-immunologie (identification de nouveaux biomarqueurs, développement de cohortes, mise en place d’un enseignement clinique, amélioration de la prise en charge médicale…).
Porteur du DHU pour les HCL : Pr Jérôme Honnorat, service de neuro-oncologie, hôpital Pierre Wertheimer
The IRIS Project pour Acute Ischemia ReperfusIon Syndromes
Les maladies cardiovasculaires représentent 40% des causes de mortalité chez les moins de 74 ans en Europe et ce chiffre tend à augmenter. Alors que l’arrêt cardiaque, l’Accident Ischémique Transitoire (pathologie proche de celle de l’AVC) et l’infarctus du myocarde sont habituellement traités comme des
pathologies complètement différentes, dans des services hospitaliers qui disposent de programmes de recherche différents. Le projet IRIS propose une approche globale basée sur leurs points communs. Leurs spécificités représentent alors autant d’opportunités de développer des traitements innovants.
Porteur du DHU pour les HCL : Pr Michel Ovize, service de cardiologie, hôpital Louis Pradel
La FHU renouvelle les relations entre l’hôpital, l’université et les organismes de recherche, l’exemple de l’interrégion du Sud-Est
Autour d’un objectif partagé, une FHU associe une partie d’un pôle clinique voire un ou plusieurs pôles cliniques (service hospitalier, laboratoire, unité fonctionnelle…) et une ou plusieurs unités mixtes de recherche membre d’Aviesan, l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (qui regroupe entre autres l’INSERM, le CNRS, l’INRA…)

Dans l’interrégion Sud-Est, les 4 CHU, Lyon, Saint-Etienne, Grenoble et Clermont-Ferrand, en lien avec les universités et les unités de recherche membres d’Aviesan, ont arrêté ensemble l’organisation de la sélection des projets. La labellisation à proprement parler a ensuite été organisée ville par ville par les gouvernances hospitalo-universitaires de chaque site et Aviesan. Dans ce cadre, un jury international composé de 8 membres et présidé par le Professeur David Garcia-Dorado (Barcelone) a désigné 5 projets (sur les 13 présentés) labellisables parmi lesquels 4 avaient été présentés par les HCL. La labellisation des FHU lyonnais a été officialisée le 17 mars 2014, en présence du Pr André Syrota, Président d’Aviesan, et des responsables hospitaliers et universitaires locaux.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.