Samedi 31 mai et dimanche 1er juin 2008, venez nombreux assister aux vrombissements de 400 Ferrari et de plus de 1 000 voitures d'exception sur le circuit du Val de Vienne. Ce spectacle automobile exceptionnel, organisé par l'association Sport et Collection et par le Rotary Club Civray Sud Vienne séduit chaque année 15 000 passionnés. Alliant plaisir automobile et humanisme, la XIVème édition de Sport et Collection fêtera les 40 ans du Club Ferrari France avec un plateau représentatif de la production GT et Compétition ainsi que les 40 ans de la 365 GTB/4 DAYTONA ! Les recettes de la manifestation sont entièrement reversées au CHU de Poitiers pour la lutte contre le cancer.

Samedi 31 mai et dimanche 1er juin 2008, venez nombreux assister aux vrombissements de 400 Ferrari et de plus de 1 000 voitures d’exception sur le circuit du Val de Vienne. Ce spectacle automobile exceptionnel, organisé par l’association Sport et Collection et par le Rotary Club Civray Sud Vienne séduit chaque année 15 000 passionnés. Alliant plaisir automobile et humanisme, la XIVème édition de Sport et Collection fêtera les 40 ans du Club Ferrari France avec un plateau représentatif de la production GT et Compétition ainsi que les 40 ans de la 365 GTB/4 DAYTONA ! Les recettes de la manifestation sont entièrement reversées au CHU de Poitiers pour la lutte contre le cancer.

Au programme baptêmes de piste, rallyes, exposition, démonstration, visite de stands et parades de Ferrari.

Droits d’inscription modérés pour les propriétaires de voitures de cours et tarifs très raisonnables pour les amateurs désireux de vivre leur rêve.

1 210 000 euros recueillis depuis 1995
Les dons de Sport et Collection viennent financent le recrutement de chercheurs, l’acquisition d’équipements et notamment en 2005, une plate-forme de “PCR quantitative à haut débit” permettant le typage moléculaire des cancers c’est-à-dire l’identification de leur propre signature. Cette signature, propre à chaque pathologie tumorale, représente un élément majeur dans le diagnostic et le pronostic de la maladie.
En 2006, les dons ont contribué à l’achat d’une plate-forme protéomique. La protéomique permet d’identifier des marqueurs diagnostics et pronostics. Elle ouvre ainsi des perspectives nouvelles dans le domaine de la recherche contre le cancer.

Depuis l’année dernière, un conseil scientifique gère les fonds remis par l’association. En 2007, 210 000 euros ont été répartis sur 2 postes d’attachés de recherche clinique. Ils ont également permis de mener 4 projets de recherche de premier plan
– 60 000 euros pour financer une station de numérisation et d’analyse d’image dans le cadre du projet sur la quantification des bios marqueurs dans le cancer de la prostate présenté par le professeur Gaëlle Fromont-Hankard
– 40 000 euros pour l’installation d’un laboratoire de culture cellulaire répondant au projet sur les cellules souches de leucémie myéloïdechronique présenté par le professeur Ali Turhan et au projet sur les cellules souches cancéreuses de glioblastome (tumeurs cérébrales) présenté par le docteur Lucie Karayan-Tapon
– 30 000 euros pour l’acquisition de facteurs de croissance au bénéfice du projet sur les cellules souches cancéreuses de glioblastome (tumeurs cérébrales) présenté par le docteur Lucie Karayan-Tapo.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.