Fête de la Musique : le CHRU de Tours va swinguer

Du 13 au 24 juin 2016, la Fête de la musique prend ses quartiers au CHRU de Tours. Les patients et le personnel hospitalier vont apprécier les concerts et happenings musicaux programmés dans les différents services de Bretonneau, Trousseau, Clocheville et de l'Ermitage. La fête de la musique donne plus d'éclat au printemps, juste avant les grandes vacances.
Du 13 au 24 juin 2016, la Fête de la musique prend ses quartiers au CHRU de Tours. Les patients et le personnel hospitalier vont apprécier les concerts et happenings musicaux programmés  dans les différents services de Bretonneau, Trousseau, Clocheville et de l’Ermitage. 
 La fête de la musique donne plus d’éclat au printemps, juste avant les grandes vacances. C’est le partage et la gaieté, c’est la convivialité sur un rythme enlevé. Au CHRU de Tours, la fête de la musique offre aux artistes l’opportunité de venir à la rencontre d’un public particulièrement attentif. 

Des airs pour tous les goûts, pour tous les styles
Cette année, les musiciens ont été nombreux à répondre à l’invitatin du CHRU. Professionnelles ou amateurs, 30 formations se produiront : classique, jazz, orgue de barbarie, flamenco, traditionnelle…!
De nombreuses surprises sont au rendez-vous :  Adoba, Will Be Fab, Bumblebees, Christina Goh, Mieux Seuls, Groupe musical de la Brenne… Avec la participation exceptionnelle de Jekyllwood, Volo et Beat Matazz.
Les musiciens participent bénévolement à cette fête et sont chaleureusement remerciés pour leur engagement généreux aux côtés des patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.