Fêtes de la musique en CHU

Pour la 32e édition de la Fête de la musique, les hôpitaux universitaires convient des artistes de toutes sensibilités à partager les mélodies classiques, jazz, blues, soul… avec les patients, leurs proches, les personnels et les mélomanes. Echantillon éclectique des programmations autour des harmonies du monde

Pour la 32e édition de la Fête de la musique, les hôpitaux universitaires convient des artistes de toutes sensibilités à partager les mélodies classiques, jazz, blues, soul… avec les patients, leurs proches, les personnels et les mélomanes. Echantillon éclectique des programmations autour des harmonies du monde
Du 17 au 21 juin, le CHRU de Brest et La Carène, salle des Musiques Actuelles, propose une programmation éclectique dans ses sept établissements : SixTSix – Bobby And Sue, Mambo Step Orchestra, Bérénice… Une occasion de rassembler les patients autour d’une parenthèse d’émotion et de les inviter à trouver réconfort et soutien dans la création.
A Amiens, la chorale des résidents se produira à l’amphithéâtre du Centre Saint Victor pour la plus grande joie des habitants du Centre Saint-Victor, de leur famille et du personnel, jeudi 20 juin 2013 à 14h30.
Clermont-Ferrand. Pour la deuxième année consécutive, l’Orchestre d’Auvergne participe à la semaine de la Fête de la Musique organisée au CHU, jeudi 20 et le vendredi 21 juin 2013. Sous la direction de leur Directeur Musical Roberto Forés Veses, les 21 musiciens interprèteront des extraits de la Suite "Les Saisons" Opus 37a de Piotr Ilitch Tchaïkovsky.
A cette tonalité classique s’ajouteront d’autres vibrations, : jazz, chorale, fanfare avec transmission par outil interactif dans les chambres des services pédiatriques
Llieu de vie sociale et culturelle, le CHU œuvre pour favoriser le bien-être des personnes hospitalisées et de leurs proches.
Avec une légère avance sur la date officielle, les équipes de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) se mobilisent, avec le précieux concours des associations. Plusieurs rendez-vous donneront aux patients, aux visiteurs et au personnel de l’AP-HM l’occasion de faire la fête ensemble : danse-orientale, rap, flamenco, zumba / salsa, danse orientale, bebop, duong Sinh, chorale…  Le programme mêle danse et musique de tous les continents et animations : magiciens, sculpture de ballons, clowns, peluches géantes et aussi taekwondo …
A Orléans ,FMR 98,7, la radio émet deux fois par an autour de la fête de la musique et à Noël célèbre ses 15 ans et sa 27ème édition. Crée en juin 1998, sous la houlette de José James et de Philippe Minster, cette radio hospitalière veut divertir les patients et donner à tous la possibilité de s’exprimer. Cette année, FMR consacrera une partie de son programme à la construction du Nouvel Hôpital d’Orléans. Le studio sera d’ailleurs implanté sur le site, à la Source, les 20 et 21 juin*.  Pour le reste, FMR retrouve ses marques : les matinales consacrées à la Sologne, au cinéma, à la Loire, à l’histoire du jazz, aux musiciens en herbe et à l’actualité du CHR.… Tous les après-midi à 14h30, les auditeurs retrouveront « Au bout de la marelle », l’émission réalisée par les enfants hospitalisés encadrés de leurs éducatrices, Bénédicte et Elisabeth. Temps fort aussi le 19 juin, avec Cinéma Paradisio au pays des blouses blanches avec présentation d’une journée type des techniciens de l’association les Toiles Enchantées parrainée par Alain Chabat qui reconstituent une vraie salle de cinéma au cœur de l’hôpital. Dans la matinale, hommage à Jean-Paul Belmondo.
Fidèle depuis toujours à son slogan  " Apporter du bonheur sur les ondes, du soleil dans les cœurs "  (José JAMES) FMR a accueilli de nombreuses personnalités depuis son lancement :    Marcel Azzola, Régine Deforges, Pierre Perret, Henri Salvador, Jacques Maillot, Pr Alain Deloche, Jean-François Khan, Philippe Lavil…
Rouen. Clou de la fête, le concert Continuum. Venue du Québec, la grande  violoniste Anne Robert se produira au CHU. Reconnue pour son jeu qui exprime  « sensibilité, suavité du son, dextérité et élégance du phrasé » (The Strad Magazine, Londres), Anne Robert a été premier violon à l’Orchestre symphonique de Montréal pendant douze ans. Avec Continuum Anne Robert témoigne de sa rencontre avec son chirurgien-pianiste, le Dr Alain Gagnon. Après avoir été traitée pour un cancer du sein, Anne Robert apprend qu’elle est porteuse d’une mutation génétique la prédisposant très fortement à un autre cancer. Elle prend alors la décision difficile de subir l’ablation préventive des seins et des ovaires, suivie d’une reconstruction mammaire novatrice. Celle-ci est réalisée par le Dr Alain Gagnon, chirurgien plasticien au CHUM.  « de l’insouciance à la renaissance » incarne en musique les émotions des dix principales étapes vécues par la violoniste : insouciance, angoisse, solitude, combats intérieurs et errance, prise de décision : vers la sérénité, abandon et confiance, souffrance, La Grâce, retour à la vie, gratitude, renaissance. Continuum est un grand projet artistique et médical qui mise sur le partage de l’art et de l’expérience humaine. Un livre a été rédigé sur cette expérience hors du commun et un site internet informe sur les mutations génétiques prédisposant aux cancers**.

*démarré début 2010, le grand chantier du Nouvel Hôpital d’Orléans reste à ce jour le plus important projet d’investissement hospitalier en France. La 1ère tranche ouvrira en septembre 2013.
** Une musicienne et son chirurgien – Mutations génétiques et cancer, l’aventure d’une vie. L’auteure Danielle Ouellet retrace le parcours d’Anne et présente également des informations scientifiques sur le cancer, en particulier au sujet de cas liés à des mutations génétiques héréditaires. un site Internet sur le nouveau portail du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal  www.continuumchum.org propose aux patients une information médicale actualisée sur les mutations génétiques, le cancer et les reconstructions mammaires. Le site annonce l’implantation prochaine au sein du CHUM d’une structure apportant aide et soutien aux patients et à leurs familles pour leur permettre de cheminer vers un mieux-être et les soutenir dans leur prise de décision.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.