FHF, CLCC, CHU et désormais CH, tous unis contre le cancer

L'accord entre la Fédération Hospitalière de France (FHF), la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer (FNCLCC), la Fédération Nationale de Cancérologie des Centres Hospitaliers Régionaux Universitaires(FNCCHRU) et la Fédération Nationale de Cancérologie des Centres Hospitaliers (FNCCH) signé le 27 juin 2006 entérine une nouvelle alliance du service public hospitalier contre le cancer. Cette volonté de concertation et de coopération avait déjà été affirmée le 2 septembre 2004. Ce jour là, les CHU et les Centres de Lutte Contre le Cancer signaient une convention sous l'égide de la Fédération Hospitalière de France (FHF) avec pour objectif d'encourager la constitution de groupements de coopération sanitaire.

L’accord entre la Fédération Hospitalière de France (FHF), la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer (FNCLCC), la Fédération Nationale de Cancérologie des Centres Hospitaliers Régionaux Universitaires(FNCCHRU) et la Fédération Nationale de Cancérologie des Centres Hospitaliers (FNCCH) signé le 27 juin 2006 entérine une nouvelle alliance du service public hospitalier contre le cancer. Cette volonté de concertation et de coopération avait déjà été affirmée le 2 septembre 2004. Ce jour là, les CHU et les Centres de Lutte Contre le Cancer signaient une convention sous l’égide de la Fédération Hospitalière de France (FHF) avec pour objectif d’encourager la constitution de groupements de coopération sanitaire.

Désormais, les centres hospitaliers généraux qui représentent une part importante de l’activité de cancérologie sont associés au vaste mouvement de coopération interhospitalière, que ce soit pour les malades (voies de recours, inclusion dans des essais de recherche clinique, accès à un plateau technique spécialisé ,…) comme pour les médecins : activité multi-site, formation continue…

La FHF, la FNCLCC, la FNCCHRU, et la FNCCH représentent les différentes catégories d’établissements assurant le service public hospitalier dans la prise en charge des malades atteints de pathologies cancéreuses. Les signataires sont :
Claude EVIN, Président de la Fédération Hospitalière de France
Thomas TURSZ, Président de la FNCLCC
Jean FAIVRE, Président de la Fédération Nationale de Cancérologie des Centres Hospitaliers Régionaux Universitaires
Laurent CALS, Président de la Fédération Nationale de Cancérologie des Centres Hospitaliers

Ce rapprochement s’inscrit dans le cadre du Plan Cancer lancé par le Président de la République en mars 2003 avec pour objectif un égal accès de tous à des soins de qualité. Le Plan définit les critères à respecter pour obtenir l’autorisation d’exercer l’activité médicale, en termes notamment d’organisation, de seuils d’activité minimale, de présence de médecins spécialisés en cancérologie et d’appartenance à un réseau d’accès aux traitements innovants et à la recherche clinique. Ces nouvelles exigences imposent donc une collaboration étroite entre les établissements en charge du service public hospitalier selon des protocoles et conventions établis à l’avance, organisant des filières de soins et de recours à des installations ou compétences très spécialisées.

Contacts presse
Nicolas PEJU, FHF, 01 44 06 85 21
Sabine GAMEROFF, FNCLCC, 01 44 23 55 60

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.