Foetus : l’AP-HP rend hommage aux équipes de St-Vincent-de-Paul

Dans un communiqué daté du 10 août 2005 Jean-Marc Boulanger, secrétaire général de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris a rappelé que les dysfonctionnements constatés au sein de certains secteurs de la chambre mortuaire de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul ne remettent pas en cause l'excellence de l'ensemble des activités de l'hôpital. La maternité de cet établissement, tout comme la néonatalogie, la pédiatrie, les laboratoires et l'imagerie font partie des services les plus réputés de Paris. "C'est un centre de référence pour les malformations foetales" a-t-il ajouté.

Dans un communiqué daté du 10 août 2005 Jean-Marc Boulanger, secrétaire général de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris a rappelé que les dysfonctionnements constatés au sein de certains secteurs de la chambre mortuaire de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul ne remettent pas en cause l’excellence de l’ensemble des activités de l’hôpital. La maternité de cet établissement, tout comme la néonatalogie, la pédiatrie, les laboratoires et l’imagerie font partie des services les plus réputés de Paris. « C’est un centre de référence pour les malformations foetales » a-t-il ajouté.

La grande qualité et la haute technicité de ses équipes méritent toute la confiance des patients et de l’institution.

La Direction Générale de l’AP-HP confirme que cet événement malheureux ne peut avoir d’influences sur le devenir de Saint-Vincent-de-Paul. Elle rappelle que le plan stratégique 2005-2009 prévoit que la maternité et la néonatalogie seront regroupés avec les services de même nature de Port-Royal, sur ce dernier site, pour constituer un pôle de référence de périnatalogie. Les services de pédiatrie rejoindront ceux de l’hôpital Necker-Enfants Malades pour former le centre d’excellence de pédiatrie de l’Ouest parisien.

Jusqu’à l’échéance de ces transferts prévus en 2009, les équipes de Saint-Vincent de-Paul et la Direction Générale de l’AP-HP mettront tout en oeuvre pour que l’établissement maintienne et développe ses activités dans le même souci d’excellence.

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris tient également à souligner la compétence et le travail remarquable des personnels des chambres mortuaires qui bénéficient d’une formation approfondie en matière médico-légale, psychologique et sociale.

D’après les informations transmises par la direction de la communication de l’AP-HP

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.