Formé en alternance au CHU de Nantes : Benoît Idier, meilleur apprenti plombier de France

Alors qu’il préparait son CAP en alternance dans l’atelier de plomberie du CHU, Benoît Idier a fabriqué une pièce qui lui a valu de recevoir la médaille d’or de meilleur apprenti de France.

Alors qu’il préparait son CAP en alternance dans l’atelier de plomberie du CHU, Benoît Idier a fabriqué une pièce qui lui a valu de recevoir la médaille d’or de meilleur apprenti de France.
En 2010-2012, Benoît Idier a préparé son CAP en plomberie en alternance au CHU de Nantes et au centre de formation des apprentis du bâtiment (CFAB), sous l’égide de Joël Mauboucher, aujourd’hui retraité. Il en a profité pour préparer le concours de meilleur apprenti de France : « Il consiste à fabriquer une pièce en cuivre et acier galvanisée, décrite dans un document d’une trentaine de pages. Je les ai apprises par cœur, pour mieux imaginer le produit fini. » Benoît travaillait à ce projet après son travail quotidien et avant la fermeture de l’atelier du CHU, entre 16 h et 18 h : « Cela m’a permis d’utiliser des outils spécifiques nécessaires à la réalisation. Il fallait beaucoup de motivation, j’ai dû reprendre trois ou quatre fois certains éléments ! Le respect des cotes est essentiel. » À ce rythme de deux heures par jour pendant son temps de présence au CHU, le jeune apprenti a consacré quatre mois à la réalisation de ce chef-d’œuvre. Un travail récompensé par l’obtention en novembre dernier du titre de « meilleur apprenti de France » en installation sanitaire.
"J’ai beaucoup apprécié mon passage au CHU, qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses puisqu’il faut faire des dépannages, réparer des fuites, mais aussi installer des cabines de douche, par exemple…» Cela me donne une compétence supplémentaire, mais c’est la plomberie que je préfère !», avoue le jeune homme qui n’exclut pas de poursuivre ensuite sur cette belle lancée en préparant un BTS.
Actuellement, Benoît Idier poursuit ses études en préparant à la Roche-sur-Yon un bac pro de « technicien installation des systèmes énergétiques et climatiques » : « 
Benoît Idier a reçu sa médaille d’or de meilleur apprenti de France le  6 mars 2013, des mains du président du Sénat.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.