Frédéric Canot, relève les défis sportifs pour le don d’organes

Le don d'organes, grande cause nationale 2009, est à l'origine du défi du sportif Frédéric Canot classé 129e au Marathon des Sables 2009. A 46 ans Frédéric Canot a renoué avec la compétition pour soutenir son ami Pascal Candou, dialysé. Mardi 28 avril à 16h00, il remettra sa médaille au service de transplantation du CHU de Bordeaux.

Le don d’organes, grande cause nationale 2009, est à l’origine du défi du sportif Frédéric Canot classé 129e au Marathon des Sables 2009. A 46 ans Frédéric Canot a renoué avec la compétition pour soutenir son ami Pascal Candou, dialysé. Mardi 28 avril à 16h00, il remettra sa médaille au service de transplantation du CHU de Bordeaux.

Parti le 27 mars dernier au cour du désert marocain, courir la 24e édition du Marathon des Sables pour la 1ère fois et dans des conditions extrêmes, le biarrot Frédéric Canot, ancien sportif accompli de haut niveau, se classe en 129e position, après 28h, 39mn et 36s de course.

Derrière et avec lui, c’est toute la grande famille du Don d’Organes qui se réjouit.
Baptisée « Un homme dans la course pour dire OUI au don d’organes », son aventure marocaine était en effet, dédiée au don d’organes, déclarée Grande Cause Nationale en 2009.

Soutenu par l’Agence de Biomédecine et le service de prélèvements et greffes du CHU de Bordeaux, l’engagement de Frédéric Canot a donné lieu à une véritable mobilisation, régionale et nationale, relayée par un site internet mis à jour tout au long de son périple.

L’ensemble des patients et des équipes médicales du service a pu suivre sa course de légende heure par heure, courant à ses côtés par procuration.

Aujourd’hui, Frédéric poursuit l’aventure autrement
Très impliqué dans la défense de cette cause, il va entamer un cycle de conférences et d’interventions en faveur du don d’organes et notamment dans les lycées auprès des jeunes. Un reportage sur cette épopée et ses retombées pour le don d’organes est en cours de production et sera diffusé à une très large échelle.

Une belle et généreuse manière pour Frédéric Canot de faire vivre son périple, son engagement et ses convictions jusqu’à la prochaine édition du Marathon des Sables en 2010 prochain.

Découvrir le site de Frédéric Canot
www.dondorg64.com

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.