Front commun contre le cancer : les 20èmes journées d’ingénierie biomédicale

"50 % des hommes et 35 % des femmes sont ou seront atteints d’un cancer, ce qui démontre le caractère fondamental à la fois du diagnostic et des thérapies proposées" déclare Geneviève Gaschard – Wahart, Présidente de l’Association Française des Ingénieurs Biomédicaux (AFIB). Pour lutter contre l'ennemi public n°2, les hôpitaux déploient une palette de techniques diagnostiques et thérapeutiques. Réunis à Montpellier du 28 au 30 septembre 2015, les Ingénieurs Biomédicaux feront le point sur les dernières innovations en oncologie, thème central de leur 20ème congrès

"50 % des hommes et 35 % des femmes sont ou seront atteints d’un cancer, ce qui démontre le caractère fondamental à la fois du diagnostic et des thérapies proposées"  déclare Geneviève Gaschard – Wahart, Présidente de l’Association Française des Ingénieurs Biomédicaux (AFIB).  Pour lutter contre l’ennemi public n°2, les hôpitaux déploient une palette de techniques diagnostiques et thérapeutiques. Réunis à Montpellier du 28 au 30 septembre 2015, les Ingénieurs Biomédicaux feront le point sur les dernières innovations en oncologie, thème central de leur 20ème congrès
Imagerie en coupe ou interventionnelle, biologie moléculaire, innovations en radiothérapie… les techniques les plus sophistiquées sont présentes à l’hôpital. L’ingénieur biomédical veille au bon fonctionnement de ces équipements. A ce titre, il est un acteur majeur de la qualité et la sécurité des soins dispensés.
Plus de 50 conférenciers animeront les séances plénières et les ateliers
Parmi eux, le Pr Duffau, neurologue au CHRU de Montpellier présentera son approche « connexionniste » du fonctionnement  du cerveau : une organisation dynamique, constituée en réseaux complexes, interconnectés et capables de se compenser – au moins en partie – au fur et à mesure du vieillissement, mais aussi en cas de pathologie cérébrale. Le neurochirurgien sollicitera les ingénieurs biomédicaux pour qu’ils l’aident à « déterminer les modèles électro – physiologiques afin de mieux comprendre ce qui se passe au bloc opératoire en temps réel »,

Seront aussi abordés les thèmes d’actualité sur l’immunothérapie et la médecine personnalisée en cancérologie, le développement de la « théranostique » – mix de thérapie et de diagnostic avec une molécule qui servira à la fois de traitement et diagnostic, le couplage TEP / IRM, innovation majeure dans le domaine de l’imagerie.
Durant le congrès des temps de rencontres sont prévus avec les partenaires industriels, constructeurs et fournisseurs.
En savoir plus sur l’Association Française des Ingénieurs Biomédicaux (AFIB)
Sur les 500 ingénieurs biomédicaux en France, 380 adhèrent à l’Association Française des Ingénieurs Biomédicaux (AFIB). Fondée en 1982, l’AFIB promeut la profession et son expertise en ingénierie clinique et biomédicale. Dans cette perspective, l’AFIB organise des journées d’études nationales annuelles, des réunions régionales, des formations thématiques, et participe à des échanges européens et internationaux. L’AFIB assure également une veille réglementaire, publie une newsletter : AFIB News et la revue IRBM News en partenariat avec l’Alliance pour Génie Biologique et Médical (AGBM) et elle participe à la promotion de l’ingénierie biomédicale.
Pour en savoir plus   http://afib.asso.fr  

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.