Futur Thorax Center et IRM per-opératoire : Lille investit dans l’avenir

A l’occasion de la visite de Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, le CHRU lève le voile sur des investissements d’ampleur, le plus grand thorax center d'Europe et inaugure un équipement ultra-technologique, l’IRM per-opératoire, le 1er de France.

A l’occasion de la visite de Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, le CHRU lève le voile sur des investissements d’ampleur, le plus grand thorax center d’Europe et inaugure un équipement ultra-technologique, l’IRM per-opératoire, le 1er de France.
Un des plus grands cardio-thorax center d’Europe
D’une dimension unique en Europe, le futur Institut cardio-thoracique du CHRU regroupera sur un site unique de 75 000m² l’ensemble des activités cardiologiques, vasculaires et thoraciques de l’établissement ainsi que les urgences cardiaques, le SAMU-SMUR et le Centre Anti-Poison. Un plus pour l’organisation médicale plus lisible de ce site dédié aux urgences et à la réanimation. Les patients apprécieront l’accessibilité et la fonctionnalité d’un bâtiment ultra moderne. Un investissement de 173 millions d’euros qui s’inscrit dans le cadre d’Hôpital 2012, soutenu par l’Etat.  La première a été posée par Marisol Touraine le 9 octobre2014 et l’ouverture est prévue pour 2020.

Un GPS intra crânien de très haute technologie
Pour la 1ère fois en France, un Imageur à Résonnance Magnétique neurochirurgical per-opératoire a été installé à l’hôpital Roger Salengro. Jusqu’à présent, le système de repérage pour démarrer l’intervention chirurgicale était basé sur des données pré-opératoires. Or, pendant l’intervention, l’environnement à l’intérieur du crâne peut changer et modifier certains repères anatomiques. Le système d’IRM neurochirurgical per-opératoire permet de recaler en temps réel le système de navigation en tenant compte de la modification du cerveau induite par l’ouverture du crâne en augmentant la précision du geste. Désormais, grâce à cette neuro-navigation des lésions très petites ou difficiles d’accès pourront être traitées. Une sécurité supplémentaire pour le patient et une efficacité accrue de l’intervention. L’IRM per-opératoire a bénéficié d’un soutien du Conseil Régional à hauteur de 80% du coût de l’équipement, soit plus de 3 millions d’euros.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.