Ganglion sentinelle et cancer du sein : prise en charge ambulatoire à la Maternité de Nancy

Aux patientes porteurs d'une tumeur cancéreuse au sein de bon pronostic, la Maternité Régionale Universitaire de Nancy propose un examen des ganglions sentinelles et un traitement en ambulatoire.

Aux patientes porteurs d’une tumeur cancéreuse au sein de bon pronostic, la Maternité Régionale Universitaire de Nancy propose un examen des ganglions sentinelles et un traitement en ambulatoire.
Les ganglions sont des éléments lymphatiques de la défense du corps en cas de blessure, d’infection ou de maladie. Dans le cancer du sein, les premiers ganglions concernés parce que les plus proches, se situent dans le creux de l’aisselle. Ce sont les résultats de leur analyse par un anatomopathologiste qui détermineront la nécessité ou pas de l’ablation de la totalité des ganglions de l’aisselle, d’où leur appellation de ganglions sentinelles.
Cette prise en charge n’est pas récente puisqu’elle date d’une dizaine d’années ; en revanche, la nouveauté, c’est sa réalisation en ambulatoire comme à la Maternité de Nancy, où elle est pratiquée par les Drs Fabienne Abel Decollogue et Thierry Routiot, responsables de la cancérologie et de la scénologie au pôle de la Femme dirigé par le Dr Olivier Morel.
La Maternité de Nancy dispose de 5 lits ambulatoires et 3 lits tampons au quotidien, non seulement pour ce type d’intervention mais aussi pour les chirurgies de gynécologie.
L’ambulatoire répond à une demande de plus en plus importante des patientes. Son étude a démontré que ceux qui en bénéficient ont l’impression d’être moins malades. L’ambulatoire allège l’impact de la maladie sur le moral.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.