Georges Képénékian, Maire de Lyon, nouveau Président du Conseil de Surveillance des HCL

Vendredi 13 octobre, Georges Képénékian, Maire de Lyon, a été élu Président du Conseil de Surveillance des Hospices Civils de Lyon, à l’unanimité des votants. A l’issue de son élection, le Maire de Lyon s’est adressé aux membres du Conseil de Surveillance.
Vendredi 13 octobre, Georges Képénékian, Maire de Lyon, a été élu Président du Conseil de Surveillance des Hospices Civils de Lyon, à l’unanimité des votants.
A l’issue de son élection, le Maire de Lyon s’est adressé aux membres du Conseil de Surveillance.
"Cette élection revêt un caractère très particulier pour moi car c’est aux HCL que j’ai appris mon métier de chirurgien urologue et surtout, conçu mon attachement pour le service public et ma passion pour l’intérêt général" a déclaré celui qui a désormais la charge de présider à la stratégie de l’établissement et de contrôler sa gestion.
Le nouveau président a reconnu les efforts des HCL "Les HCL ont été les premiers parmi les CHU à se lancer dans un profond mouvement de modernisation pour concilier la réponse aux évolutions de la médecine, aux besoins des patients, aux contraintes financières de notre pays et de son système de soins. Les résultats sont là. Ils méritent respect et admiration. Je veux le dire aux milliers d’hommes et de femmes des HCL, qui font preuve d’un engagement total que je salue" a-t-il poursuivi. "Lyon et les Lyonnais ont besoin d’un CHU accessible, dynamique et innovant. Vous pouvez compter sur mon soutien à vos côtés".
Georges Képénékian a ensuite désigné François Blanchardon, membre du Conseil de Surveillance au titre des représentants des usagers, Vice-Président du Conseil.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.