Les agences de notation Standard & Poor’s et Fitch ont confirmé les notes de l'AP-HP, soit AA à long terme et A-1+/F1+ à court terme, accompagnées d’une perspective qui demeure stable.
Les agences de notation Standard & Poor’s et Fitch ont confirmé les notes de l’AP-HP, soit AA à long terme et A-1+/F1+ à court terme, accompagnées d’une perspective qui demeure stable.
L’AP-HP, centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu, continue ainsi de faire l’objet d’une notation alignée sur celle de l’Etat. De fait, le contrôle étroit de celui-ci, dans le cadre de la double tutelle spécifique à l’AP-HP exercée par les ministres chargés de la Santé et du Budget en complément de la tutelle de l’Agence régionale de santé (ARS), limite le risque de défaillance financière. Même en l’absence de garantie explicite de l’Etat aux emprunts levés par l’AP-HP, les agences considèrent que celui-ci est responsable en dernier ressort de la solvabilité de l’Institution.
Le fort accès de l’AP-HP aux marchés financiers internationaux, et l’existence de sources de financement diversifiées, sont également soulignés par Standard & Poor’s.

Un redressement de la capacité d’autofinancement

Les agences de notation ont relevé le redressement de la marge et de la capacité d’autofinancement de l’AP-HP en 2018. Elles anticipent une amélioration graduelle de la situation financière de l’AP-HP grâce à son plan de transformation ambitieux, qui permettra d’optimiser les recettes et de maîtriser l’évolution de ses dépenses.
La note du programme d’Euro Medium Term Notes (EMTN) – pour les émissions obligataires – de 2,5Md€ est également confirmée à AA par Standard & Poor’s et Fitch, de même que les notes attribuées au programme de titre négociables à court-terme de l’AP-HP (A-1+ pour Standard & Poor’s, F1+ pour Fitch).
L’AP-HP est en effet le premier établissement public de santé à s’être engagé depuis janvier 2016, et pour un montant plafond aujourd’hui fixé à 380M€, dans l’émission de NEU-CP, afin d’optimiser son financement de court terme.
Consulter l’intégralité du rapport

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.