Greffe cardiaque : Strasbourg reconnu centre européen pour le test AlloMap®

Le laboratoire d’Immunologie des HUS vient d’être sélectionné comme centre européen pour la réalisation du test AlloMap®. Ce test basé sur l’analyse algorithmique du niveau d’expression de 20 gènes permet de prédire, dans des conditions précises, l’absence d’un rejet cellulaire aigu chez les patients ayant subi une greffe cardiaque. La nouveauté : cette analyse s’effectue à partir du sang périphérique du patient recueilli par une simple prise de sang alors que la procédure actuelle de détection requiert une biopsie endomyocardique,

Le laboratoire d’Immunologie des HUS vient d’être sélectionné comme centre européen pour la réalisation du test AlloMap®. Ce test basé sur l’analyse algorithmique du niveau d’expression de 20 gènes permet de prédire, dans des conditions précises, l’absence d’un rejet cellulaire aigu chez les patients ayant subi une greffe cardiaque. La nouveauté : cette analyse s’effectue à partir du sang périphérique du patient recueilli par une simple prise de sang alors que la procédure actuelle de détection requiert une biopsie endomyocardique, un examen invasif qui nécessite l’introduction d’une pince spéciale appelée bioptome dans le ventricule droit.

Cette avancée scientifique majeure garantit un suivi de haute précision de la tolérance de la greffe grâce à un test simplifié et indolore pour le patient. Un apport précieux pour l’équipe de cardiologie car, malgré de substantiels progrès dans la survie après greffe cardiaque, notamment par un monitoring constant des divers paramètres fonctionnels et l’ajustement des traitements immunosuppresseurs, le rejet du greffon reste une crainte du clinicien en particulier dans les premiers mois post-greffe.
Le test AlloMap®
Développé pour une meilleure identification des patients transplantés cardiaques dont la greffe est stable et qui présentent une faible probabilité de rejet cellulaire aigu, modéré ou fort, le test AlloMap® est effectué en complément de l’évaluation clinique standard.
Aux Etats-Unis, le test AlloMap® est commercialisé depuis 2005 dans le laboratoire clinique certifié CLIA et accrédité CAP de CareDx®. Il reçu l’aval de l’autorité sanitaire américaine, la Food and Drug Administration (FDA), en 2008 et le marquage CE de l’Union Européenne en 2011.
L’utilisation d’AlloMap® pour la surveillance du rejet chez les transplantés cardiaques est incluse dans les recommandations de l’ISHLT (International Society for Heart and Lung Transplantation), publié en août 2010. Ces recommandations sont considérées comme le standard mondial pour les soins des patients transplantés cardiaques. A ce jour plus de 75% des 120 centres de greffes américains font appel à AlloMap®et plus de 60.000 tests ont été réalisés en Californie.
AlloMap® est produit par la société CareDx® (Brisbane, Californie) et commercialisé en Europe par la société Diaxonhit (Paris).
Une nouvelle reconnaissance de l’excellence du laboratoire d’Immunologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
Le laboratoire d’Immunologie des HUS devient le 2ème centre au monde et le seul pour l’ensemble de l’Europe à réaliser ce test. Ainsi, dès la fin du 1er semestre 2015, les centres de greffe cardiaque de France et de toute l’Europe pourront envoyer leurs prélèvements au laboratoire d’Immunologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg que dirige le Professeur Seiamak Bahram, et internationalement reconnu pour son expertise notamment dans le domaine de l’histocompatibilité. La réalisation du test AlloMap® selon une procédure bien définie génèrera un résultat qui, après validation biologique par les médecins/pharmaciens biologistes du laboratoire, sera transmis, dans des délais très courts, aux médecins prescripteurs. De manière plus générale, la réalisation de ce type de tests fait partie des objectifs majeurs du laboratoire, visant, quand cela est possible, de transférer le plus rapidement, les avancées de la recherche fondamentale vers le diagnostic clinique notamment sous l’égide du LabEx Transplantex.
Une fierté pour la communauté hospitalo-universitaire strasbourgeoise
La communauté hospitalo-universitaire des HUS exprime son enthousiasme. Christophe Gautier, Directeur général des HUS se félicite « les HUS sont fiers d’avoir été sélectionnés comme unique centre européen de référence ». Le Docteur Eric EPAILLY, médecin responsable du suivi post-greffe des greffés cardiaques des HUS indique «ce test était très attendu par les équipes françaises de transplantation cardiaque. Il devrait permettre de diviser par trois le nombre de biopsies cardiaques et par conséquent d’améliorer sans risque le confort des patients tout en soulageant l’activité des salles de cardiologie interventionelle déjà surchargées.». Enfin, le Professeur Ermanno Candolfi, responsable du pôle de biologie des HUS remarque « le choix de la société CareDx®/Diaxonhit reconnait l’expertise des biologistes du pôle de biologie et tout particulièrement du service d’immunologie, et représente une belle illustration des nouvelles connections entre l’industrie du diagnostic in vitro et le monde de la biologie médicale hospitalière universitaire ».
De la connaissance du génome humain au diagnostic clinique
Transférer les avancées/technologies issues de notre connaissance du génome humain vers le diagnostic clinique est un des objectifs prioritaires du monde biomédical. Ces nouvelles expertises sont à l’origine d’applications concrètes en oncologie et en pharmacogénomique. Aujourd’hui d’autres spécialités médicales doivent pouvoir profiter pleinement de ces progrès scientifiques comme l’immunologie et plus particulièrement l’immunogénétique et la génomique des maladies auto-immunes et le rejet de la greffe d’organes et de tissus. Ces axes de recherche constituent des centres d’intérêts majeurs de l’Unité Mixte de Recherche UMR_S1109 de l’INSERM et de l’Université de Strasbourg, du laboratoire d’Excellence (LabEx) Transplantex de l’Université de Strasbourg (programme d’investissements d’avenir), et du laboratoire d’Immunologie (Pôle de Biologie) des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), dirigés par le Professeur Seiamak Bahram.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Lyon, l’IA prédit désormais des résultats d’essais cliniques

Le 11 septembre dernier, le groupe pharmaceutique AstraZeneca a publié les résultats d’un essai clinique sur un traitement pour soigner le cancer du poumon. Jusqu’ici, tout paraît à peu près normal. Ce qui l’est moins : trois jours avant cette publication, une intelligence artificielle a permis de prédire avec justesse les résultats de ce même essai. Une grande première au niveau mondial.

AVC : COURSE CONTRE LA MONTRE AU CHU DE MONTPELLIER

Les conséquences d’un Accident Cardiovasculaire (AVC) peuvent être lourdes, voire fatales. Première cause de dépendance et troisième cause de mortalité en France, cette pathologie due à une mauvaise irrigation du cerveau fait de plus en plus de victimes. Face à cette réalité alarmante, le CHU de Montpellier a annoncé fin août la mise en place d’un nouveau plateau technique offrant aux patients un parcours de soins optimisé. Et de promettre désormais une “prise en charge en neuf minutes”.

Hépatite C : à Strasbourg, Frédéric Chaffraix dirige le service qui l’a soigné

C’est tout près de l’hôpital Civil (Hôpitaux Universitaires de Strasbourg) que nous avons croisé la route de Frédéric Chaffraix, Responsable du Service Expert de Lutte contre les Hépatites Virales en Alsace (SELHVA). Ce service, l’homme de 42 ans le connaît bien. Car avant d’en prendre la tête – lui qui n’est pas médecin -, Frédéric l’a côtoyé en tant que patient, après avoir vécu vingt-trois ans, et sans le savoir, avec le virus de l’hépatite C. Rencontre.

Dossier : la maladie de Lyme

Dans ce dossier, nous abordons la piqure de tique et la transmission de la bactérie Borrelia, à l’origine de la très médiatisée maladie de Lyme. L’occasion, sur la base de travaux et d’études scientifiques, de démêler le vrai du faux à l’heure où les controverses et fausses informations pullulent sur internet.