Greffe de cellules souches hématopoïétiques : ré-accréditation européenne JACIE de Besançon

Le service hématologie du CHRU Besançon et l’Etablissement Français du Sang (EFS) Bourgogne Franche-Comté ont conjointement obtenu leur ré-accréditation JACIE pour une durée de 4 ans. JACIE signifiant Joint Accreditation Committee-ISCT & EBMT ou comité d’accréditation de la société internationale de thérapie cellulaire et du groupe européen de transplantation de moelle osseuse.

Le service hématologie du CHRU Besançon et l’Etablissement Français du Sang (EFS) Bourgogne Franche-Comté ont conjointement obtenu leur ré-accréditation JACIE pour une durée de 4 ans. JACIE signifiant Joint Accreditation Committee-ISCT & EBMT ou comité d’accréditation de la société internationale de thérapie cellulaire et du groupe européen de transplantation de moelle osseuse.
Le programme d’accréditation JACIE vise à l’amélioration de la prise en charge des patients et à la promotion de la qualité des pratiques médicales des centres spécialisés pour l’ensemble du processus de greffe de cellules souches hématopoïétiques (moelle osseuse, cellules souches périphériques, sang de cordon) en autogreffe et allogreffe.
La pérennisation d’une démarche qualité
Cette reconnaissance internationale pérennise une démarche qualité engagée depuis 2006 avec, en 2008, l’obtention de la première accréditation, grâce à la parfaite collaboration entre les équipes du service hématologie et l’EFS.
Dans le cadre de la démarche qualité JACIE, le service hématologie a formalisé ses pratiques par des procédures et protocoles médicaux et paramédicaux à toutes les étapes du parcours pour :
le patient receveur (autogreffe ou allogreffe) tout au long de son parcours qui comprend informations, consentements éclairés, consultations pré-greffe médicale et infirmière, consultations post-greffe, suivi post-greffe, gestion des complications en hôpital de jour ou en hospitalisation ;
le donneur apparenté ou non apparenté, quel que soit le type de prélèvement.
La réalisation de procédures vient compléter la formalisation de ces pratiques afin de répondre aux exigences du référentiel JACIE qui tient compte de plusieurs critères : la création d’outils d’information et d’interface pour les patients, l’écoute des patients par le biais de questionnaire de satisfaction, la réalisation régulière d’audits pour s’assurer de la conformité des pratiques et de les réajuster si besoin, l’implication des professionnels dans la déclaration des évènements indésirables ; l’analyse et la mise en place d’actions correctives dans le but d’améliorer les pratiques (80 déclarations en 2015).
Après la visite de trois inspecteurs européens professionnels de la thérapie cellulaire et de la greffe de CSH, l’obtention de la nouvelle accréditation JACIE a été validée et officialisée en septembre 2016.
Une implication reconnue et une vraie politique de formation continue
Ces derniers reconnaissent l’implication constante de chacun des professionnels dans la démarche qualité, une gestion documentaire importante, une saisie des données Promise® (logiciel européen centralisant les données spécifiques des greffes de CSH) excellente et une réelle politique de formation continue. Les pistes d’amélioration formulées encouragent l’équipe à poursuivre son implication dans la réalisation d’audits et le suivi des actions exigées par JACIE.
Chaque membre de l’équipe d’hématologie, médicale ou paramédicale contribue à cette démarche continue d’amélioration de la prise en charge des patients par son engagement professionnel. Le CHRU de Besançon se réjouit de la reconnaissance par un organisme international indépendant des performances de ses équipes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Greffe du foie : une machine pour réanimer les greffons fragiles

Depuis le mois de juillet, ont été réalisées au sein du CHU de Toulouse cinq greffes de foies impliquant des greffons reperfusés et oxygénés. Une avancée importante, rendue possible par l’arrivée d’une machine à perfusion. Si elle est pratiquée dans plusieurs hôpitaux français, cette technique laisse entrevoir, à l’heure où sévit une pénurie d’organes, des progrès majeurs dans le champ de la greffe.

Télémédecine : à la rescousse des marins du monde entier

Elle a beau se trouver à une heure et demie de la Méditerranée, Toulouse est scrutée par les marins du monde entier. La ville rose, plus précisément le centre d’urgence médicale de l’hôpital Purpan, abrite le Centre de consultation médicale maritime français. Chaque jour, ce SAMU des océans vient en aide aux professionnels de la mer aux quatre coins du globe. Immersion dans ce lieu largement méconnu du grand public.

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.