Greffe d’organes à l’hôpital Nord, en plein transfert d’activités !

La toute première greffe pulmonaire jamais réalisée à l'hôpital Nord a pu être effectuée avec succès chez un patient souffrant de mucoviscidose et placé dans des conditions médicales d'une extrême gravité. Un exploit collectif des équipes médico-chirurgicales de l'AP-HM en pleine période de ce qui aura été l'un des plus gros transferts de services hospitaliers en France.

La toute première greffe pulmonaire jamais réalisée à l’hôpital Nord a pu être effectuée avec succès chez un patient souffrant de mucoviscidose et placé dans des conditions médicales d’une extrême gravité. Un exploit collectif des équipes médico-chirurgicales de l’AP-HM en pleine période de ce qui aura été l’un des plus gros transferts de services hospitaliers en France.

Jean-Marie, 30 ans, atteint de mucoviscidose, était sur liste d’attente pour une greffe des 2 poumons depuis février 2010. Le 31 mai, il est admis à l’hôpital Sainte Marguerite pour une complication respiratoire infectieuse dans le service de Pneumologie du Pr Martine Reynaud-Gaubert.

Le 16 juin, son état s’aggrave brutalement. Souffrant de détresse respiratoire aiguë, il est admis dans le service de Réanimation Médicale du Pr Laurent Papazian et mis sous ventilation mécanique, au moment même où ce service est en instance de transfert vers l’hôpital Nord.

Le 17 juin, la situation est d’une extrême gravité et nécessite, pour maintenir Jean-Marie en vie, la mise en place d’une circulation extracorporelle par l’Unité mobile d’assistance circulatoire du Pr Frédéric Collart. Parallèlement, le patient est placé en position prioritaire sur la liste nationale des super urgences.

Le 19 juin, un greffon compatible est proposé. Jean-Marie doit alors être transféré par les équipes du SAMU à l’hôpital Nord où le service de Chirurgie Thoracique du Pr Pascal Thomas vient d’emménager. Pas le temps de défaire les cartons : les équipes des Professeurs Thomas et Martin pratiquent la double greffe pulmonaire dans la nuit du 19 au 20 juin, avec succès. Le jeune homme est sorti de réanimation le 26 juillet.

Cet exploit collectif dans une situation logistiquement tendue a été accompli grâce à une parfaite collaboration entre les équipes de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille :
– Service de Chirurgie Thoracique du Pr Pascal Thomas (Hôpital Nord)
– Service de Pneumologie du Pr Martine Reynaud-Gaubert (Hôpital Nord)
– Service de Réanimation Médicale du Pr Laurent Papazian (Hôpital Nord)
– Département d’Anesthésie-Réanimation du Pr Claude-Denis Martin (Hôpital Nord)
– Service de Chirurgie Cardiaque du Pr Frédéric Collart (Hôpital de la Timone)
– Service d’Anesthésie des Hôpitaux Sud (Pr Kerbaul)
– SAMU du Pr Jean-Pierre Auffray (Hôpital de la Timone)

Depuis son arrivée à l’hôpital Nord, l’équipe du Pr Thomas a réalisé une 2e greffe pulmonaire, sur un patient de 61 ans souffrant d’emphysème.

L’hôpital Nord est le 1er centre de prélèvement d’organes de la région PACA. Depuis juin 2010 et l’arrivée des services de Chirurgie Thoracique et Pneumologie de Ste Marguerite, il est devenu centre de greffe d’organes, au même titre que la Conception et la Timone.

L’équipe du Pr Pascal Thomas pratique environ 25 greffes pulmonaires chaque année.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.