Greffe totale du visage – une première mondiale signée Pr Lantieri

Le Pr Laurent Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice de l'hôpital Henri Mondor (AP-HP) a annoncé jeudi 8 juillet avoir réalisé la première greffe totale de la face. Cette prouesse médicale s'est déroulée près de cinq ans après la première allogreffe partielle du visage par les pionniers : les Pr Bernard Duvauchelle du CHU d'Amiens et par le Pr jean Michel Dubernard des Hospices Civils de Lyon. Un nouvel exploit qui confirme l'avancée française dans ce domaine.

Le Pr Laurent Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice de l’hôpital Henri Mondor (AP-HP) a annoncé jeudi 8 juillet avoir réalisé la première greffe totale de la face. Cette prouesse médicale s’est déroulée près de cinq ans après la première allogreffe partielle du visage par les pionniers : les Pr Bernard Duvauchelle du CHU d’Amiens et par le Pr jean Michel Dubernard des Hospices Civils de Lyon. Un nouvel exploit qui confirme l’avancée française dans ce domaine.

L’intervention s’est déroulée les 26 et 27 juin sur un patient âgé de 35 ans et défiguré par une maladie génétique, la neurofibromatose, cette greffe a porté sur la totalité du visage y compris les paupières, leurs muscles et les canaux lacrymaux.

L’opération a duré douze heures, à partir du 27 juin à 2 heures du matin, et l’intervention totale deux jours en comptant le prélèvement. Elle a mobilisé moins d’une dizaine de personnes.

Le 8 juillet le patient se porte bien « il marche, il mange, il parle » annonce le Pr Lantieri

Ce projet, dont l’AP-HP est le promoteur, est la cinquième greffe de la face pratiquée par l’équipe du Pr Lantieri et a été réalisée dans le cadre du programme hospitalier de recherche clinique (PHRC). Le Pr Lantieri a obtenu fin mai une nouvelle autorisation pour 5 greffes, qu’il souhaiterait « consacrer aux grands brûlés ».

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.