Greffes : le CHU a prélevé la moitié des greffons du Languedoc-Roussillon

En 2010, 49 personnes ont bénéficié d'une transplantation dans le Languedoc‐Roussillon grâce aux prélèvements réalisés au CHU de Nîmes. Dans un communiqué l'établissement rend hommage à la capacité d'adaptation et à l'implication de l'ensemble du personnel des blocs opératoires, des réanimations et des urgences qui a permis de réaliser 16 prélèvements multi‐organes sur les 67 réalisés en Languedoc‐Roussillon.

En 2010, 49 personnes ont bénéficié d’une transplantation dans le Languedoc‐Roussillon grâce aux prélèvements réalisés au CHU de Nîmes. Dans un communiqué l’établissement rend hommage à la capacité d’adaptation et à l’implication de l’ensemble du personnel des blocs opératoires, des réanimations et des urgences qui a permis de réaliser 16 prélèvements multi‐organes sur les 67 réalisés en Languedoc‐Roussillon.

Les organes prélevés au CHU de Nîmes ont été mis à disposition du CHU de Montpellier.

Détails des 16 prélèvements multi‐organes
3 greffons cardiaques
4 greffons pulmonaires
11 greffons hépatiques
32 reins
1 pancréas
76 greffons cornéens
16 prélèvements de peau

En 2009, la France comptait 14 400 personnes en attente de greffe. La
sensibilisation et l’information de la population joue un rôle essentiel dans le succès de cette chaîne de solidarité.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.