Grenoble : 1er CHU à proposer aux patients une prise de rendez-vous en ligne

Le CHU de Grenoble réinvente la prise de rendez-vousVous en rêviez, le CHU de Grenoble et Cristal-net vous l'offrent : les patients ont désormais la possibilité de prendre un rendez-vous en ligne et même d'être alertés par mails et SMS ! Une révolution technico-administrative qui résout une fois pour toutes ce point faible de l'organisation hospitalière. Le projet e-patient a été lancé en 2010 par le CHU de Grenoble.

Vous en rêviez, le CHU de Grenoble et Cristal-net vous l’offrent : les patients ont désormais la possibilité de prendre un rendez-vous en ligne et même d’être alertés par mails et SMS ! Une révolution technico-administrative qui résout une fois pour toutes ce point faible de l’organisation hospitalière. Le projet e-patient a été lancé en 2010 par le CHU de Grenoble.

Cliquer pour agrandir

« Le consultant accède directement à l’agenda du médecin et prend son RV sans aucune ressaisie. C’est sans aucune doute l’innovation principale du projet. » précise Jean-Philippe Descombes, Directeur du Pôle système d’Information.

Améliorer et simplifier la prise de rendez-vous
Désormais les patients prennent et gèrent eux-mêmes leurs rendez-vous et sont alertés par des mails et SMS. Les secrétaires sont libérées de la gestion souvent ingrate, des rendez-vous et les unités de soins maîtrisent leur organisation.

Ce nouveau service est disponible et accessible depuis le mois d’octobre sur plusieurs cliniques du CHU : Chirurgie de la main et des brûlés (Pr Moutet), chirurgie orthopédique (Pr Merloz), Onco-hématologie (Pr Cahn), Endocrinologie (Pr Benhamou), Cardiologie (Pr Machecourt).

Un compte de connexion personnel pour le portail internet e-patient est attribué aux consultants qui souhaitent gérer leurs rendez-vous médicaux. Ils accèdent ensuite aux disponibilités des agendas des médecins des unités de soins pour lesquels ils sont autorisés. Ils peuvent poser des rendez-vous directement sans intermédiaire. Les Rv sont ensuite confirmés (notifié sur le portail e-patient) par le secrétariat de l’unité de soins et validés par le Bureau des Entrées qui crée alors une préadmission. Le patient pourra se rendre ensuite directement dans l’unité qui l’attend : le circuit est rapide et simplifié.

L’innovation majeure du projet est d’avoir donné un accès direct à l’outil de gestion des RV (DRDV de Cristal-net) sans ressaisie d’information.

Le dispositif a été complété par un système d’alerte SMS lancé en partenariat avec la société Interlude-Santé, plateforme intégrée dans le SIH Cristal-Net. Des rappels de RV ainsi que la possibilité d’améliorer la communication avec le patient ou ses proches apporteront un complément très positif au projet. Grâce à ce système le CHU espère également réduire de manière importante les RV «manqués». Le retour sur investissement est attendu à court terme. Une évaluation sur les données fin 2010 viendra confirmer ces hypothèses et donnera le timing d’une généralisation à partir de 2011.

Développé dans le cadre de la communauté Cristal-net, le portail e-patient sera mis à disposition des adhérents dès le début de l’année prochaine. Les établissements auront plusieurs possibilités pour accéder au dispositif : soit en mode hébergé ou service soit en mode local. En parallèle les équipes Cristal-Net du CHU explorent pour le premier semestre 2011 d’autres services et prestations comme la mise à disposition des résultats de biologie ou encore le paiement sécurisé en ligne.

Pour tout renseignement complémentaire
Jean-Philippe Descombes
Directeur du Pôle système d’Information
CHU de Grenoble
jpdescombes@chu-grenoble.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.