Grève du secteur privé : + 30% d’activité pour les urgences et les maternités

La grève du secteur privé a fortement impacté les services d’urgences et de gynécologie-obstétrique des Hospices Civils de Lyon (HCL) entre le 12 et le 16 novembre 2012 entraînant une augmentation d’activité allant de 14 % à 56 % selon les services. Face à cette situation exceptionnelle, les HCL se sont organisés pour accueillir les patients des établissements fermés : malgré un afflux inhabituel de patient(e)s, leurs équipes, très investies dans leurs missions de service public, ont assuré le bon fonctionnement des services.

La grève du secteur privé a fortement impacté les services d’urgences et de gynécologie-obstétrique des Hospices Civils de Lyon (HCL) entre le 12 et le 16 novembre 2012 entraînant une augmentation d’activité allant de 14 %  à 56 % selon les services. Face à cette situation exceptionnelle, les HCL se sont organisés pour accueillir les patients des établissements fermés : malgré un afflux inhabituel de patient(e)s, leurs  équipes, très investies dans leurs missions de service public, ont assuré le bon fonctionnement des services.
Aux urgences
Les services de la Croix Rousse et de l’Hôpital Edouard Herriot ont fait face à un accroissement important des flux tout au long de la semaine. La tension (bien que moindre) a été également palpable au Centre Hospitalier Lyon-Sud et à l’Hôpital Femme-Mère-Enfant.
– Croix-Rousse : + 42% de patients
– Hôpital Edouard Herriot – Service Médical d’Accueil : + 22.6%
– Hôpital Edouard Herriot – Urgences médicales : + 14.2%
Avec des pics les 2 premiers jours
+ 56% d’activité pour la Croix Rousse
+ 37% pour les urgences traumatologiques
+ 35% pour les urgences médicales.
Dans les maternités
Les HCL se sont immédiatement organisés et ont mis en place une cellule de régulation chargée d’orienter les patientes au sein des 3 maternités, et en direction de certains établissements non-grévistes du territoire.
– Plus de 40 femmes suivies dans les cliniques privées se sont présentées aux urgences gynécologiques et dans les maternités des HCL.
– 18 d’entre elles ont finalement accouché aux Hospices Civils de Lyon.
En termes d’organisation, les HCL ont été en lien permanent avec l’Agence régionale de santé Rhône-Alpes pour organiser, avec elle, l’orientation des patients, dans le souci de répondre au mieux aux besoins et de s’adapter heure par heure.
Dans un courrier adressé à la gouvernance du CHU, Christophe Jacquinet, directeur général de l’ARS, a d’ailleurs tenu à exprimer ses remerciements aux équipes concernées pour leur mobilisation, qui a permis de garantir à la population la continuité de l’accès aux soins.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.